OUI AU CÉGEP FRANÇAIS

Commentaire pour l’ACTUALITÉ du 16 nov. 2009

Profitant de mon samedi tranquille pour réfléchir, je reprends ici un texte récent à l’intention du PQ & de QS et de leurs militants réunis en congrès cette fin de semaine. Je déplore cependant leur lenteur d’action concrète jusqu’en 2011, car j’ai toujours envie de « ruer dans les brancards » quand il s’agit du Québec et des Québécois endormis dans la paresse et l’inaction. Francophile retraité de l’enseignement collégial, je demeure sensible à mes origines québécoises francophones même si j’habite le Mexique depuis plus de 10 ans y ayant œuvré depuis mon arrivée dans la Perle du Pacifique comme professeur de français et traducteur trilingue.

Depuis la Conquête anglaise et le rapport Durham, la place du français en Amérique du Nord est en constante régression : c’est une espèce culturelle menacée ! Mais il semble que bien des Québécois s’efforcent de l’oublier comme un mal nécessaire auquel on s’adapte au point de ne plus en sentir les conséquences meurtrières sournoises. La mondialisation laisse croire que l’anglais sera la langue générale de cette Planète Terre, mais rien n’est plus faux. J’en veux pour preuve ce document que j’ai traduit partiellement de l’espagnol (pp. 142-161): [1]

Les 10 langues les plus parlées dans le monde selon Rafael del Moral
(Réf. Chap. I – Las lenguas de la tierra, / Les langues de la terre – p.40) Madrid 2002

Langues Millions de gens Régions du monde
1. Chinois mandarin 915 Chine, Taïwan, Singapour, Malaisie
2. Anglais 722 États-Unis, Grande Bretagne, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Pays d’Asie, Afrique, Caraïbes
3. Indi 661 Inde, Île Maurice
4. Espagnol 365 Amérique Latine, Espagne, États-Unis, etc.
5. Arabe 234 Afrique (est), Golfe de Persique, Moyen-Orient
6. Bengali 206 Bangladesh, Népal, Inde
7. Portugais 192 Brésil, Portugal, Angola, Mozambique
8. Russe 165 Russie, Anc. Républiques URSS, Europe (est)
9. Français 129 France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, Pays d’Afrique, Caraïbes
10. Japonais 127 Japon, Brésil, États-Unis

 

Vous remarquez que le français se retrouvait alors au 9ème rang mondial, selon les chiffres de 2000… Qu’en est-il en 2009 ?

Voir ici pour détails http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francophonie/francophonie.htm

La dégradation du français vs l’anglais en situation de bilinguisme – comme certains voudraient bien nous l’imposer au Québec – m’incite à rappeler à tous l’importance et l’urgence de résister et de combattre dans les faits et sur le terrain cette anglicisation sournoise. D’où ma position claire en faveur du renforcement de la loi 101 et son extension à tous les secteurs d’activités partout sur le territoire québécois. Finies les « concessions bonasses » aux Anglos et autres minorités en matière de langue, de financement, de « clauses nonobstant », etc. qui aboutissent toujours par nous affaiblir et nous diminuer comme peuple majoritaire au Québec, mais minoritaires francophones constants au Canada, aux USA et en Amérique.

En toute justice et équité, quand les Anglos du ROC accepteront et appliqueront les privilèges accordés à notre minorité anglophone québécoise, on discutera alors d’égal à égal… Mais en attendant, je préfère un Québec français dominant obligatoire PARTOUT et que ceux et celles qui ne sont pas d’accord déménagent rapidement où ils/elles seront plus heureux dans leurs « Sandy square / carrés de sable », leurs « Toys’ar(e)…us / bébelles » et leurs « Coffee Shop / Second Cup » [2]

Les accommodements raisonnables mitigés suite à Bouchard-Taylor et son « complice de génocide culturel », i.e. le gouvernement libéral de Charest et ses petits amis cachotiers et profiteurs n’ont plus de place dans notre espace démocratique car la prochaine révolution tranquille ne sera pas si tranquille s’il n’en tient qu’à moi.

André Lacombe – Gosselin
Le joyeux retraité de MZT
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » (Emiliano Zapata)
« Mieux vaut mourir debout que de passer toute sa vie à genoux »
« Better die straight up than pass all your life kneeled down »

 


1. Prieto, Carlos, « CINCO MIL AÑOS DE PALABRAS » – Comentarios sobre el origen, la evolución, la muerte y la… resurrección de algunas lenguas. Prólogo de Carlos Fuentes. 2da Edición del Fondo de Cultura Económica, (2007) 310 páginas. ISBN: 978-968-16-8371-9

*********

Commentaires sur l’origine, l’évolution, la mort et la résurrection de quelques langues, Carlos Prieto avec prologue de Carlos Fuentes, 2ème Edition du Fonds de Culture Économique, (2007) 310 pages. ISBN: 978-968- 16-8371-9

2. Traductions rapides et libres