LES ARTS ET LA CULTURE : OTTAWA COUPE

Dans la lignée des démarches que nous avons entreprises ces derniers mois, nous vous invitons à une nouvelle action afin de réclamer la réinjection des sommes dédiées au soutien des tournées internationales et au soutien du développement de l’exportation.

Cette action est simple et ne vous prendra que peu de temps: elle consiste à écrire à votre député et à demander son appui.

À titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous la lettre envoyée par CINARS au député de Laurier-Ste-Marie.
Vous pouvez vous en inspirer ou l’adapter à votre situation spécifique.

De plus, il est important d’envoyer une copie de votre lettre aux ministres concernés: M. Stephen Harper, M. James Cannon, M. Moore et M. Flaherty. Ce dernier reçoit des suggestions pour le nouveau budget fédéral jusqu’au mercredi 14 janvier. Il est donc important d’écrire avant cette date.

Les coordonnées de tous les députés sont disponibles sur ce site:
http://webinfo.parl.gc.ca/MembersOfParliament/MainMPsCompleteList.aspx?TimePeriod=Current&Language=F

Nous vous serions également reconnaissants de nous aviser de l’envoi de votre lettre (en précisant le nom de votre circonscription), en écrivant à: arts@cinars.org.

Alain Paré
PDG
CINARS
3575, Saint-Laurent #103
Montréal (QC) H2X 2T7 CANADA

T: (+1) 514.842.5866
F: (+1) 514.843.3168
arts@cinars.org
www.cinars.org

Le 8 janvier 2009

Objet: Votre appui à notre demande de réinjecter les sommes dédiées au soutien des tournées internationales et au soutien du développement de l’exportation


Monsieur,

Le gouvernement fédéral a supprimé en août dernier les programmes PromArt et Routes commerciales, deux programmes majeurs dédiés à la promotion de la culture canadienne à l’étranger et au soutien du développement de l’exportation des produits et services artistiques et culturels, sous prétexte qu’ils n’étaient pas « des programmes efficaces et efficients ».

Toutefois, toutes les données disponibles démontrent clairement que les sommes investies directement aux organismes en arts de la scène sont non seulement rentables, mais vitales pour la viabilité des compagnies artistiques et des agences.

La suppression de ces deux programmes a d’ores et déjà des conséquences dramatiques sur le milieu canadien des arts de la scène.

Une étude a été réalisée par CINARS auprès de 61 représentants de compagnies et agents canadiens oeuvrant à l’international afin d’évaluer l’impact des coupures de PromArt et Routes commerciales. Les résultats de cette étude démontrent que plus d’une tournée sur deux (59%) prévue en 2008-2009 est menacée par le retrait de ces deux programmes. L’incertitude qui pèse sur la réalisation des tournées prévues augmente à plus de 90% pour toutes les saisons suivantes.

Au total, sur ces 61 réponses, 327 tournées sont compromises pour les années à venir, ce qui représente 3395 représentations et un montant total de ventes perdues estimé à plus de 24 millions $. Ce sont ainsi plusieurs centaines d’emplois et de contrats qui sont compromis chaque année, soit une perte cumulée en salaires et cachets estimée à 8,9 millions $.

À court terme, les compagnies et agents devront soit absorber le manque à gagner, être déficitaire ou annuler des tournées. À moyen et long termes, les coupures sont synonymes d’arrêt du développement international, de baisse de compétitivité de nos artistes sur la scène internationale, de perte de confiance des partenaires étrangers, de création d’une instabilité financière des organismes… ce qui, ultimement, les mèneront à la fermeture.

Rappelons que ces résultats ne représentent qu’une partie des personnes concernées par ces coupures, et que les conséquences sont beaucoup plus larges que ce qui est mentionné ici, au niveau économique, mais aussi sur les plans diplomatique et identitaire.

Aux inquiétudes exprimées par le milieu, le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international, monsieur Lawrence Cannon, répond : « la conclusion du programme Promart ne touche qu’une partie relativement minime des 2,31 milliards de dollars que le gouvernement fédéral consacre chaque année au secteur des arts et de la culture » (citation tirée d’une lettre envoyée à CINARS le 8 décembre 2008). Il est important de ne pas confondre le budget global fédéral alloué aux arts et à la culture avec des programmes spécifiques qui ont fait leurs preuves au cours des dernières années. Spécifiquement, les minimes 3,5 millions $, distribués directement aux organismes par le biais des deux programmes, contribuent de manière importante et quantifiable à « la croissance et [au] développement durables du secteur des arts et de la culture ».

C’est pourquoi nous aimerions obtenir votre soutien quant à la réinjection des sommes supprimées, à travers de nouveaux programmes de soutien aux tournées internationales et de soutien au développement de l’exportation, par voie d’une déclaration de votre part à la Chambre des communes.

Nous vous serons grandement reconnaissants de tout ce que vous pourrez faire relativement à notre demande.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à la présente, je vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

Alain Paré
Président-directeur général
Conférence internationale des arts de la scène (CINARS)

CC:
Le très honorable Stephen Harper, Premier ministre du Canada
L’honorable Lawrence Cannon, Ministre des Affaires étrangères et du Commerce international
L’honorable James Moore, Ministre du Patrimoine canadien
L’honorable Jim Flaherty, Ministre des Finances