L’ANGLETERRE HONORE JEAN CHRÉTIEN

L’Angleterre honore Jean Chrétien de son Ordre du mérite. La question est de savoir ce qu’il a mérité du Québec. Ses dehors bonhommes, son humour populaire, ses raisonnements désarmants de simplisme, dissimulent qu’il fut l’un des plus grands ennemis du Québec . Son héritage est consigné dans la Constitution de 82 dont les effets néfastes nous atteignent tous les jours. La Charte des droits qui lui était accolée fait prévaloir le droit de l’individu anglais sur celui du peuple québécois.

Dans ses propos et sa conduite, il nourrissait le plus grand mépris pour le Québec et son État. La grandeur d’un homme politique se mesure à sa conscience historique et à l’usage qu’il fait de ses pouvoirs en faveur de son peuple. À cette mesure, Jean Chrétien et ses complices, Pierre-Elliot Trudeau et Stéphane Dion, se situent fort bas dans l’échelle des valeurs. Non seulement, ils n’ont rien fait pour nos revendications nationales, mais encore ils ont bloqué la voie à toute modification en leur faveur.

L’œuvre des Trudeau, Chrétien et Dion les exclut déjà du Québec. Morts ou vifs, il conviendra un jour d’examiner leur conduite et de la sanctionner à sa juste mesure.

Hubert Larocque, Gatineau.