LA DÉFAITE DES PLAINES

Le général en chef témoignera

Extrait le mercredi 11 février 2009 du site de Radio-Canada à
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2009/02/11/004-Bataille-plaines-Juneau.shtml

La Commission des champs de bataille nationaux doit faire face à un nouveau front.

Son président André Juneau devra témoigner devant le comité du Patrimoine, à Ottawa. Les conservateurs ont finalement accepté la demande du Bloc québécois, qui veut savoir ce que l’organisme veut commémorer exactement cet été sur les plaines d’Abraham et qui va payer.

« Ce qu’on veut de M. Juneau, c’est qu’il vienne nous dire ce qu’il entend faire, ça sera financé par qui? Qui va payer la facture? Est-ce que la Commission dans son budget en a assez ou est-ce que l’argent va être fourni par le gouvernement fédéral? » a demandé le député bloquiste Michel Guimont.

Bataille des plaines d’Abraham

Dans la nuit du 12 au 13 septembre 1759, 4000 hommes sous la conduite du général Wolfe se rendent sur les hauteurs de Québec. Dirigée par le marquis de Montcalm, une armée française forte de 4000 soldats affronte l’armée anglaise. Désorganisés, les Français perdent la bataille.

Plus tôt mercredi, le Bloc Québécois avait déposé une motion pour faire témoigner M. Juneau. La suggestion a d’abord été rejetée par les conservateurs et les libéraux.

Le député libéral Pablo Rodriguez, qui siège au comité du Patrimoine, a dit qu’il ne voulait pas politiser cette affaire, ajoutant du même souffle qu’il n’ira pas à la commémoration cet été.

De son côté, le ministre Jean-Pierre Blackburn a accusé les bloquistes d’exploiter à des fins partisanes cet événement qui, dit-il, n’est pas une fête, mais bien une commémoration.

Mais finalement, les conservateurs ont satisfait à la requête du Bloc. André Juneau comparaîtra le 25 février.

Attaqué de toutes parts

Le mouvement Impératif français et la Société-Saint-Jean-Baptiste de Montréal disent qu’une reconstitution historique de la bataille des plaines d’Abraham serait acceptable si elle était organisée par le gouvernement du Québec plutôt que par le gouvernement fédéral.

Pour exprimer leur opposition, ils ont organisé une manifestation le 22 février sur la colline du Parlement, à Ottawa.

De leur côté, le Bloc et le Parti québécois demandent tout simplement l’annulation de l’événement.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a indiqué, lui, qu’il ne participera pas à la commémoration de l’événement, contrairement à la ministre fédérale responsable de la région de Québec, Josée Verner, qui a dit qu’elle y assistera si son horaire le lui permet.

La bataille aura-t-elle lieu?

Ébranlé par les différentes critiques, la Commission des champs de bataille ne sait plus si la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham aura bel et bien lieu l’été prochain, à Québec.

Lors d’une entrevue téléphonique à La Presse canadienne, la porte-parole de la Commission, Joanne Laurin, a été incapable d’assurer mercredi que l’événement se tiendra comme prévu. « Je ne peux pas rien vous confirmer, a-t-elle déclaré, je ne peux pas vous confirmer ni vous infirmer. »

Un point de presse est prévu dans les prochains jours, mais aucune date n’a été fixée, a ajouté Mme Laurin.

La participation des Hurons

Si la reconstitution de la bataille a lieu, il faudra aussi compter sur un nouveau combattant. Le grand chef de la nation huronne, Konrad Sioui, a l’intention d’écrire au président de la Commission des champs de bataille nationaux pour lui demander de faire une place aux Hurons.

Une centaine de guerriers Hurons-Wendat ont versé leur sang pour la colonie en 1759, ajoute Konrad Sioui, et cela doit être souligné.

* Fin de l’article *

Adresses utiles :

Commission des champs de bataille nationaux, information@ccbn-nbc.gc.ca

Députés québécois
http://www.assnat.qc.ca/fra/Membres/deputes.shtml

Députés fédéraux
http://webinfo.parl.gc.ca/MembersOfParliament/MainMPsCompleteList.aspx?TimePeriod=Current&Language=F