DISCRIMINATION LINGUISTIQUE

Ne pas parler anglais un handicap?

Depuis quand est-ce un handicap de ne parler que français au Québec ou dans sa métropole, la seule langue nationale et officielle?

Anglais et anglophones
Reste que Mme Harel parle à peine l’anglais. «[ C’est un handicap quand tu veux diriger une ville comme Montréal parce qu’il y a une grande partie de la population progressiste montréalaise qui est anglophone. » (Michel Fréchette).

Source : http://www.ledevoir.com/2009/05/30/252768.html

********************
Nous remercions M. Dominique Beaulieu, ing. stag., M.Sc., dominique.beaulieu@gmail.com, qui nous a communiqué cette information