BILINGUISME À DEUX VITESSES!

Bilinguisme à deux vitessesVoici un reportage qui met en scène un couple de Canadiens anglophones de Vancouver. Nous noterons que ces personnes bien qu’aimant la France – elles viennent s’y marier – et bien qu’elles aient fait de hautes études – une avocate et un conseiller financier -, ne parlent aucun mot de français. Pourtant leur pays, le Canada, fait partie de la Francophonie et est OFFICIELLEMENT bilingue français-anglais, ce bilinguisme officiel ayant été mis en place dans les années 70 sous l’impulsion du Premier ministre de l’époque, Pierre Elliott Trudeau.

À l’heure où l’on impose l’anglais aux Québécois sous prétexte d’en faire de parfaits bilingues, il serait bon de se poser la question :

Pourquoi, par réciprocité, n’impose-t-on pas le français aux Canadiens anglophones de l’Ouest canadien ?

Une question qu’ Elsa Margout et Anne Poiret, les deux journalistes qui ont fait le reportage, n’ont pas soulevée, bien sûr.

Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=M-R4ixGjx0s

Communiqué de presse de l’A.FR.AV (http://www.francophonie-avenir.com)