BILINGUISATION DE L’UQÀM

C’est avec beaucoup de consternation que nous avons appris le 1er septembre dernier que six cours de gestion seront offerts exclusivement en anglais à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Cette situation constitue un recul important par rapport aux progrès que notre nation a enregistrés de peine et de misère au fil des ans.

Tout d’abord, l’UQAM est une université francophone. Il est donc inadmissible que des étudiants soient forcés de maîtriser l’anglais pour pouvoir réussir les cours en question. Des cours semblables sont probablement proposés dans des universités anglophones comme McGill ou Concordia. Les étudiants, en faisant le choix de s’inscrire à l’UQAM, souhaitent poursuivre leurs études en français.

Pour la suite : http://www.ledevoir.com/2009/09/05/265723.html