ALERTE CITOYENNE – « LYON AIRPORT » : RIEN N’A CHANGÉ

1. En février 2009, le conseil d’administration de la société des Aéroports de Lyon a adopté un plan d’anglophonisation intégrale de son nom ( » Lyon Airports « ), de son site (www.lyonairports.com), de ses adresses courriel (sur le modèle jean.dupont@ lyonairports.com), mais aussi du nom de ses principaux slogans (CHOOSE), services (EASYSHOPPING By LYONAIRPORTS, CARGOPORTS By LYONAIRPORTS, EXECUTIVEHANDLING By LYONAIRPORTS) et enseignes. Coût : 200 000 euros selon la société ; en fait, tout laisse à penser que la dépense totale est proche de 500 000 euros, gâchis particulièrement inacceptable en cette période si difficile pour de nombreuses personnes.

2. Outré de cette attitude inadmissible et du contenu de ce plan aberrant, Monsieur Jacques Gérault, Préfet de la région Rhône-Alpes a fort justement, dans un courrier en date du 20 mars 2009 enjoint à cette société de renoncer à ce plan ; cf. le communiqué en ligne de la Préfecture : http://www.rhone.pref.gouv.fr/web/4-actualites.php?id=7942).

3. Certes, après avoir tardé à réagir puis regimbé avec insolence, Aéroports de Lyon a indiqué le 26 mars dernier qu’elle renoncera à ce changement de dénomination, sans donner toutefois aucune précision sur le contenu ni la portée de cette renonciation et sans faire état d’un calendrier quelconque.

4. Or, comme de nombreuses personnes ont pu le constater à plusieurs reprises, rien n’a changé à ce jour : nom du site (www.lyonairports.com), adresses courriel des collaborateurs (actuellement sur le modèle jean.dupont@ lyonairports.com), signalisation, etc.

Par ailleurs, on constate que la société Aéroports de Lyon continue d’observer un silence complet en ce qui concerne tout le reste de ce plan d’  » anglophonisation totale « , à savoir le nom des principaux slogans (CHOOSE), des services (EASYSHOPPING By LYONAIRPORTS, CARGOPORTS By LYONAIRPORTS, EXECUTIVEHANDLING By LYONAIRPORTS) et de leur utilisation sur de multiples supports matériels et immatériels, comme ceci apparaît notamment dans le communiqué de presse de cette société en date du 24 février dernier (cf. www.lyonairports.com, pdf – 945.15 Ko, notamment le § 5). Or, dans l’esprit du courrier du Préfet Jacques Gérault, il est clair que tout ceci doit aussi intégralement disparaître, et de manière définitive.

5. En raison de l’attitude pour le moins peu coopérative constamment adoptée jusqu’à présent par le conseil d’administration de la société Aéroports de Lyon, on peut légitimement craindre que celle-ci tente de faire  » traîner les choses  » en espérant que cette affaire tombe dans l’oubli.

6. Or, comme tout expert dans ces domaines peut le confirmer, la plupart des mesures à prendre peuvent être mises en œuvre sans délai ; ceci d’autant plus que vingt jours se sont maintenant écoulés depuis l’envoi du courrier du Préfet à la société Aéroports de Lyon : dans un avenir très proche on pourra assurément parler d’un refus d’obéissance. C’est seulement sur certains points que l’application de certains des ordres du Préfet demande un peu -pas beaucoup, du reste- de temps.

7. Aussi, afin d’éviter toute manœuvre dilatoire inadmissible -et que l’opinion ne pourrait comprendre- nous demandons aux pouvoirs publics français d’enjoindre immédiatement au conseil d’administration de la société Aéroports de Lyon de prendre dans les 8 jours suivant la réception de cet ordre toutes les mesures qui ne nécessitent aucun délai et d’indiquer un calendrier précis en ce qui concerne celles dont la mise en œuvre immédiate est difficile. Dans les deux cas, des moyens de contrôle précis et fiables doivent permettre de vérifier que la lettre et l’esprit des ordres de l’autorité de tutelle sont respectés.

Ces mesures sont, sous une forme résumée, les suivantes :

A – Renonciation totale (tous usages et supports) et définitive à utiliser ou déposer la dénomination  » Lyon Airports  » à quelque titre que ce soit ; ceci comprend notamment la radiation de tout éventuel dépôt de marque et le retrait de toute inscription ou immatriculation auprès du Registre du Commerce ;

B – Élimination de la dénomination  » Lyon Airports  » de tout support matériel (papier à en-tête, cartes de visite, affiches, etc.) et immatériel (noms de domaine, pages de ses sites, adresses courriel, etc.) de cette société et de toute entité liée à celle-ci, notamment les filiales et licenciés ; cela comprend notamment la destruction sous contrôle de tout matériel revêtu de cette dénomination ;

C – Renonciation totale (tous usages et supports) et définitive à utiliser ou déposer, à quelque titre que ce soit, toute dénomination anglophone, notamment celles qui sont mentionnées aux pages 14 et 15 du communiqué de presse précité, à savoir  » CHOOSE « ,  » EASY SHOPPING « ,  » CARGO PORT « ,  » EXECUTIVE HANDLING  » et  » by LYONAIRPORTS  » ; cela comprend notamment la radiation de tout éventuel dépôt de marque ainsi que la destruction sous contrôle de tout matériel revêtu de l’une ou l’autre de ces dénominations.

Nous n’accepterons pas que, après avoir adopté de façon irrégulière son plan d’éradication de la langue française et, pour ce faire, avoir gaspillé entre 200 00 et 500 00 euros d’argent public, le conseil d’administration de la société Aéroports de Lyon se permette de ne pas exécuter rapidement et loyalement les ordres de son autorité de tutelle en croyant que celle-ci tolèrera d’être ainsi défiée et ridiculisée et en espérant que les très nombreuses personnes qui se sont indignées de ce plan anglolâtre vont oublier cette affaire et être pris pour des idiots sans mémoire. Au delà de la défense de notre langue et de notre dignité, c’est la démocratie qui est menacée quand des dirigeants de sociétés publiques se permettent ainsi de bafouer les ordres de l’État.

***************************

Adresses utiles :

Nous vous invitons donc à dénoncer haut et fort cette décision méprisante pour la diversité culturelle mondiale, plus particulièrement pour la France et la Francophonie internationale. Vous trouverez à l’adresse suivante http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/xml/liste_alpha.asp les adresses électroniques des députés de l’Assemblée nationale française et à http://www.senat.fr/listes/senatl.html les adresses des sénateurs.

Vous pouvez aussi communiquer vos commentaires à « Lyon Airports » aux adresses suivantes :
isabelle.rousset@lyonairports.com
webmaster@lyon.aeroport.fr
ecouteclient@lyon.aeroport.fr
mediateur@lyon.aeroport.fr

Une grande diffusion de courriel serait appréciée!

Source :
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org