ST-PIERRE ET SON PLAN D’INACTION

La ministre St-Pierre et son plan d’inaction!

En excluant de son plan d’action l’obligation aux immigrants de fréquenter le système collégial francophone, la ministre refuse d’adopter une mesure efficace pour la francisation des immigrants. Elle cautionne ainsi l’anglicisation des étudiants collégiaux qui, une fois sur le marché du travail, contribueront à leur tour à l’anglicisation des milieux et de la langue de travail au Québec.

De plus, en choisissant dans son plan d’action de ne pas intervenir « concrètement » pour interdire l’exigence de la connaissance de la langue anglaise dans les offres d’emploi et les entreprises du Québec, la ministre appuie, là aussi, l’anglicisation des milieux et de la langue de travail.

Et, en écartant de son plan d’action l’adoption de mesures coercitives en faveur du respect des droits linguistiques de tous les Québécois et d’amendes sévères pour le non-respect de ceux-ci, la ministre St-Pierre encourage leur violation, l’exclusion et la discrimination.

Pas de doute, il s’agit là d’un plan d’inaction!

Adresse utile :

Madame Christine St-Pierre
Ministre responsable de la Charte de la langue française
ministre@mcccf.gouv.qc.ca

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org