SOMMET DE LA FRANCOPHONIE


« Collectif intersyndical pour le droit de travailler en français en France »

Sommet de la Francophonie

Québec et France, le 16 octobre 2008 – Le Collectif intersyndical pour le droit de travailler en français en France et le mouvement Impératif français interpellent les représentants des pays participant au XIIe Sommet de la Francophonie à Québec sur la place et l’importance du français comme langue de travail et des affaires et comme langue commune d’usage public au sein de l’espace francophone.

« Il est important que, dans les pays ayant le français comme langue officielle, le droit pour les travailleurs d’exercer leurs activités en français soit reconnu, respecté et même promu », de déclarer Jean loup Cuisiniez, porte-parole du Collectif intersyndical.

Et d’ajouter monsieur Jean-Paul Perreault, président du mouvement Impératif français : « pour que l’espace francophone ait un sens, les pays et les gouvernements se réclamant de la Francophonie doivent afficher leur portail Internet aussi en langue française et s’assurer que les sites Internet de leurs ambassades et consulats à l’étranger offrent une version complète aussi en français ».

Monsieur Cuisiniez invite également l’Organisation internationale de la Francophonie à concrétiser le projet plusieurs fois formulé dans des rapports officiels de créer pour l’espace francophone un « visa Francophonie » à délivrance rapide pour les travailleurs relevant des pays francophones.

« Promouvoir le français, c’est prendre part à la protection et à la promotion de la diversité des expressions culturelles conformément à la Convention de l’UNESCO en vigueur depuis le 18 mars 2007 », de conclure monsieur Perreault.

– 30 –

Source :

Jean-Loup Cuisiniez
Porte-parole du Collectif intersyndical pour le droit de travailler en français en France
Tél. : 06 67 31 80 18
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
www.imperatif-francais.org
Tél. : 819 684-8460