SARKOZY PLAIDE POUR L’UNITÉ CANADIENNE

Extrait du site Web www.canoe.ca

Dans un contexte de crise financière, Sarkozy plaide pour l’unité canadienne
La Presse Canadienne Jocelyne Richer et Alexandre Robillard
17/10/2008

Dans une allocution très attendue à l’Assemblée nationale, vendredi, M. Sarkozy a évité le piège d’une redéfinition trop brutale du triangle Paris-Québec-Ottawa, en rendant hommage au «grand peuple canadien», tout en s’adressant à ses «frères» québécois.

Mais le président de la République a laissé peu de doutes sur ses préférences, plus tôt dans la journée, en conférence de presse, en choisissant ouvertement le camp des grands ensembles, de l’ouverture aux autres, en cette époque économique trouble.

Il a plaidé pour le droit de la France d’aimer le Québec, sans pour autant indisposer le Canada.

«J’aime le Québec, et j’aime le Canada», a lancé le président de la France aux parlementaires québécois, en guise de message à ceux qui voudraient l’amener à choisir entre les deux.

Tant devant les parlementaires que devant les journalistes, M. Sarkozy a donc fait valoir la primauté de la santé économique sur le ballet diplomatique.

L’unité canadienne est nécessaire à la refondation du capitalisme à la suite de la crise financière internationale, selon lui.

«Il s’agit de bâtir la gouvernance mondiale du 21e siècle, le système capitaliste financier monétaire du 21e siècle. Et on a besoin de pays leaders comme le Canada», a-t-il dit.

Clôturant le sommet Canada-Union européenne à Québec en matinée, il a tenu un discours laissant peu de place à l’équivoque.

«Franchement, s’il y a quelqu’un qui aimerait dire que le monde aujourd’hui a besoin d’une division supplémentaire, c’est qu’on n’a pas la même lecture du monde», a-t-il dit, à quelques heures de l’ouverture du Sommet de la Francophonie dans la capitale québécoise.

Selon le président français, le fédéralisme canadien respecte la diversité.

Pour la suite : http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/10/20081017-152036.html

À LIRE AUSSI: Le discours de Sarkozy est bien accueilli par les souverainistes

********************

En réponse à Sarkozy, un article du journal « Le Québécois » :

Sarko sort du placard, de Patrick Bourgeois

C’est fait, le président français est sorti du placard pour dévoiler ses vraies couleurs sur la question du Québec. Aux côtés du premier ministre canadien Stephen Harper, dans le cadre du Sommet de la Francophonie, il a déclaré à propos de l’avenir du Québec : « J’ai toujours été un ami du Canada. Parce que le Canada a toujours été un allié de la France. Et franchement, s’il y a quelqu’un qui vient me dire que le monde a aujourd’hui besoin d’une division supplémentaire, c’est qu’on n’a pas la même lecture du monde ». Ça ne saurait être plus clair : Sarkozy s’oppose à l’idée d’indépendance du Québec.

Par ses déclarations, le président français abandonne donc la doctrine de la « non-ingérence, non-indifférence » ou de l’accompagnement pour ainsi s’ingérer dans le débat sur l’avenir du Québec du côté des fédéralistes canadiens. Pour le mouvement indépendantiste, ce pantin de Paul Desmarais, de Power Corporation et du grand capital en général devra maintenant être considéré pour ce qu’il est : un ennemi. D’ailleurs, l’organisation du Québécois entend supporter ceux qui, en France, combattent Sarkozy, afin que celui-ci soit défait aux prochaines élections et que l’on efface ce triste épisode des relations France-Québec.

D’ailleurs, nous nous attendons à ce que la classe politique française réagisse vigoureusement au rejet de l’indépendantisme québécois effectué par Sarkozy, tout comme nous nous serions attendus à ce que les principaux porte-parole souverainistes du Québec le fassent. Nous croyons donc que la vision de l’actuel président n’est pas partagée par l’ensemble des politiques français, loin s’en faut. Ceux qui croient toujours à la doctrine de l’accompagnement du Québec dans le chemin de sa liberté politique doivent maintenant se faire entendre haut et fort, à défaut de quoi ils cautionneront par leur silence la vision sarkozienne du Québec.
Pour la suite : http://lequebecois.actifforum.com/ici-on-parle-d-actualite-f1/sarko-sort-du-placard-t8629.htm