QUÉBEC ANGLICISE LES IMMIGRANTS

Extrait du journal Le Devoir http://www.ledevoir.com/2008/04/08/184080.html#

Même si la francisation des immigrants demeure un objectif du gouvernement du Québec, ministères et organismes publics désignent systématiquement comme anglophones une majorité de nouveaux arrivants allophones, dont plusieurs ont pourtant une certaine connaissance du français. À ce titre, ces immigrants obtiendront, leur vie durant, que l’anglais soit la langue dans laquelle l’État québécois communiquera avec eux et leur fournira des services.

Selon les informations obtenues par Le Devoir, jusqu’aux trois quarts des immigrants allophones qui s’établissent dans la région de Montréal demandent aux ministères et aux organismes publics auxquels ils ont affaire de se faire servir en anglais, convaincus qu’ils sont que la province de Québec est un territoire bilingue. Les fonctionnaires n’ont d’autre choix que d’obtempérer; ils peuvent faire l’objet d’une réprimande s’ils ne se plient pas à la politique linguistique de l’administration publique.

Pour la suite : http://www.ledevoir.com/2008/04/08/184080.html#