PRIVÉS D’ENSEIGNEMENT EN FRANÇAIS AU QUÉBEC

Puisque la commission scolaire Kativik ne semble pas pouvoir (j’ai failli écrire «vouloir», quel lapsus …) accommoder raisonnablement les enfants francophones de Kuujjuaq en leur offrant des cours de français langue première à l’intérieur des murs de l’école, nous faisons, depuis une semaine, l’école maison à mi-temps.

Donc, puisqu’on ne nous alloue aucun local, aucun pupitre, aucune chaise, aucun tableau, aucune craie, aucun crayon… il a bien fallu nous débrouiller avec les moyens du bord.

La suite sur http://blablabladekuujjuaq.over-blog.com/article-7122837.html