OPÉRATION POINT-QC

Les données de l’enquête sur les Québec et Internet effectuée par le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) révèlent que 71,5 % de la population adulte a utilisé Internet sur une base régulière en 2007. En matière de connexion à Internet, le Québec dépasse ainsi la France (54,7 %), le Royaume-Uni (62,3 %), le Canada (66 %)et la Suisse (67,8 %), selon les données de l’Internet World Stats.

Les Québécois et les Québécoises ne peuvent pas obtenir un nom de domaine avec une extension nationale « .QC. ». Il est toutefois possible d’utiliser une extension nationale « .QC » dans l’organisation d’un intranet, comme le démontre le gouvernement du Québec qui fait appel à l’extension « GOUV.QC ».

Les Catalans et les Catalanes ont réussi à obtenir le droit d’enregistrer un nom de domaine avec l’extension nationale « .CAT » pour « CATALUNYA ». Ainsi, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a approuvé en septembre 2006 la demande de la Fundacio puntCAT qui avait été établie pour servir les besoins de la communauté linguistique et culturelle catalane sur la toile. Aujourd’hui, cette fondation (www.domini.cat) attribue des adresses électroniques avec l’extension nationale « CAT ».

Faisant fonds sur le précédent de la Catalogne, le temps est venu de revendiquer pour les Québécois et les Québécoises le droit d’avoir une identité propre et une présence visible sur la Toile. L’Opération POINT-QC vise à formuler une telle revendication.

Pour signer la pétition, cliquer ici : http://operationpoint-qc.org/

UNE INITIATIVE DE:
Daniel Turp
Député de Mercier à l’Assemblée nationale du Québec
( www.danielturpqc.org )