ÉCOLE FRANÇAISE OU NON?

Madame,

Nous vous comprenons.

L’école n’est pas que la salle de classe! Elle forme un tout, un lieu d’apprentissage qui inclut le gymnase, la bibliothèque, les corridors, la cour de récréation, la salle de classe, l’autobus scolaire…

Puisqu’il s’agit d’une « école secondaire de langue française », il va sans dire que la responsabilité de l’établissement et de son personnel est, à notre avis, de s’assurer que sa mission « d’école de langue française » est respectée, sauf bien sûr dans les cours destinés à l’apprentissage de langues étrangères.

Si vous en êtes incertaine, et vous n’êtes pas la seule, c’est que les autorités (le ministère de l’Éducation, la commission scolaire et la direction d’école) refusent de clarifier la situation esseulant ainsi son personnel ou pire, cultivant ainsi la division au sein de celui-ci!

Nous déplorons que les autorités scolaires entretiennent sur un sujet aussi important le flou affaiblissant conséquemment l’importance de la langue française dans un contexte où elle aurait surtout besoin de leur appui. Nous serions en droit de nous attendre à ce que l’école et son personnel aient un rôle exemplaire et moteur.

Il est pour le moins inquiétant que nous en soyons rendus à parler de la « défense » de la langue française dans des établissements de langue française, alors que l’on devrait parler de moyens pour la valoriser, en faire la promotion, contribuer à son rayonnement!

Vous pourriez demander à la direction et à votre syndicat de faire connaître leurs positions respectives à ce sujet.

Jean-Paul Perreault
Impératif français
Recherche et communications

ÉCOLE FRANÇAISE OU NON?
Je suis enseignante au secondaire et je me demandais ce qu’il en était en ce qui a trait à la langue française durant l’heure de dîner. En effet, certains collègues parlent dans une langue qui m’est inconnue et je ne me sens pas à l’aise avec cette idée. Que faire ?

Je vous remercie de votre collaboration.
Une enseignante