MONTRÉAL, LA GUIDOUNE LINGUISTIQUE

La ville de Montréal a lancé un concours: (http://www.trouvemonnom.ca/concours/_fr/index.php) pour trouver un nom au futur vélo libre service.

Notons en passant le tutoiement des citoyens sur le site , des fautes d’orthographe et de syntaxe: “ Le vélo en libre-service à Montréal c’est pour bientôt…Répend la bonne nouvelle, et invite tes amis faire pédaler leurs neurones, eux aussi!

De plus, voici un extrait des règlements rédigés dans une formulation boiteuse:
INDICATIONS CONCERNANT LES SUGGESTIONS SOUMISES
L’un des critères examinés par le jury lors de la présélection sera le fait que la suggestion de nom puisse bien se dire en français comme en anglais, sans toutefois que ce soit une obligation.

Ainsi donc plutôt que de promouvoir un nom qui illustrerait le caractère français de la ville, on s’écrase devant l’anglomanie généralisé en incitant à suggérer un nom à consonance bilingue de peur qu’un éventuel cycliste étranger incapable de prononcer un nom français, ne puisse chevaucher la bécane !

Poussant plus loin l’écrasement , nos élus montréalais francophones devraient modifier leurs noms pour qu’ils soient plus faciles à prononcer par les anglophones.

Maxime (small valley ) Courval

P.S. A certains moments, le site semble incapable de lire les mots avec accent .

Adresse utile
Page commentaire de la mairie de Montréal:
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=65,291505&_dad=portal&_schema=PORTAL


Voici la réponse du bureau du maire en réponse à l’intervention de monsieur Courval que nous tenons à remercier et féliciter et à la publication de son courriel dans le site d’Impératif français:

Le 18 juin 2008

Monsieur Maxime Courval
mscourval@cooptel.qc.ca

N/Réf. : 08-156174

Monsieur,

Nous avons bien reçu votre courriel adressé au Maire le 12 juin 2008, dans lequel vous faites part de vos commentaires concernant les critères de sélection du concours « Trouve mon nom » organisé par Stationnement de Montréal, sur le site Internet de la Ville de Montréal.

Je vous remercie de votre commentaire qui s’est révélé fort pertinent. En effet, si vous revisitez la page de ce concours sur le site, vous constaterez que cette exigence a été enlevée.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Richard Thériault
Directeur de l’administration et des communications