LETTRE À NICOLAS SARKOZY

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

Voici le courriel que nous venons d’envoyer à Mesdames, Messieurs les députés et sénateurs français afin d’essayer de les sensibiliser à la défense de la Francophonie et de la langue française.

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République, M. Nicolas Sarkozy, à propos du parrainage d’enfants martyrs par des élèves de CM2.

Monsieur le Président de la République,

Votre projet de faire parrainer des enfants victimes de la choah (graphie française) par des élèves de CM2 ayant été, semble-t-il, quelque peu ajourné, permettez-moi, pour aller dans le sens de votre idée, c’est-à-dire inculquer la notion de devoir de mémoire à nos jeunes écoliers, de vous proposer alors un autre parrainage : celui d’enfants acadiens victimes du premier « nettoyage ethnique », autrement dit du premier génocide voulu et planifié par un pays occidental, la Grande-Bretagne, pour la nommer. Ces enfants d’Acadie étaient les descendants d’hommes et de femmes venus de France porter en terre d’Amérique l’espoir d’une nouvelle vie, d’une nouvelle France ! Ils furent, entre 1755 et 1763, méthodiquement et systématiquement éliminés ou déportés pour que leur terre soit libérée et qu’à leur place soient mis de « bons » colons britanniques, pure race.

Selon ce parrainage aussi, nos élèves de CM2 pourraient garder vivante la mémoire des enfants métis francophones de l’Ouest canadien, victimes, à la fin du XIXe siècle, des Orangistes fanatiques britanniques, des fanatiques religieux adeptes de la fameuse WASP (White Anglo Saxon Protestant) qui, après avoir fait pendre le chef métis Louis Riel en 1885, dépossédèrent le peuple métis francophone de ses richesses et de ses terres et lui enlevèrent tout espoir de créer la Nation Métis des Territoires du Nord-Ouest (représentant aujourd’hui, entre autres terres, les trois provinces canadiennes du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta).

Louis Riel, Chef métis (d’ascendance canadienne-française et amérindienne-sioux),

victime des Orangistes fanatiques,

exécuté le 16 novembre 1885 pour avoir défendu son Peuple !

Je signale que ce devoir de mémoire envers ces populations francophones martyrs d’Amérique, victimes de la folie meurtrière des hommes et, qui plus est eux, du silence de l’histoire, montrerait à nos enfants, qui vont bientôt être tous marqués à l’anglais à l’école dès l’âge de 6 ans, que si cette langue est autant puissante et rayonnante aujourd’hui ce n’est pas le fait du hasard, de sa simplicité ou de sa beauté, mais bien le fait d’une volonté politique à laquelle les Anglo-Saxons ont donné les moyens de gagner, … tous les moyens !

Puissent nos enfants et leurs parents se poser alors des questions sur le sens des mesures qu’a prises M. Xavier Darkos, ministre de l’Éducation nationale (?) et ex-ministre de la Francophonie (!) pour déporter les élèves de nos écoles primaires en Angleterre via le système de visioconférence afin de les soumettre à une meilleure assimilation à l’anglais ; sur le sens des propositions de M. Jacques Attali voulant, comme l’auraient fait les Puritains blancs d’Amérique adeptes de la WASP, rendre l’anglais obligatoire partout dans l’enseignement ; sur le sens des directives de Mme Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur, qui, bafouant notre Constitution et l’essence même de notre identité, veut qu’on enseigne EN anglais dans nos universités.

Enfin, puissent nos enfants, à travers ces parrainages de francophonie assassinée, avoir une autre vision sur l’anglais à l’école et écouter différemment, voire ne plus écouter du tout, ces chanteurs français qui trahissent leur langue en chantant en anglais : Aaron, Cocoon, Hey Hey My My, Daft Punk, Air, David Guetta, Keren Ann, Sébastien Schuller, Moriarty, Soko, The Do, FM, Syd Matters, Kolja, Yael Naim, etc.

Honneur à ceux qui résistent ou qui ont résisté,
Honneur aux Acadiens,
Honneur aux Métis francophones des Terres de l’Ouest canadien,
Honneur à Louis Riel
et Vive le Québec libre !

Dans l’espoir que ma demande retienne votre attention, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma plus haute considération.

Régis Ravat

Président de l’A.FR.AV (www.francophonie-avenir.com)

*********************

Madame, Monsieur le Sénateur,

Madame, Monsieur le Député,

Nous avons lancé une pétition en ligne pour demander à Monsieur le Président de la République de bien vouloir respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

En espérant votre signature, nous vous prions de croire à toute notre considération.

Adresse de la pétition : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=1896

Pétition :
Pétition pour demander au président de la République, Nicolas Sarkozy, de respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

***************

Source :

A.FR.AV
www.francophonie-avenir.com