LE TEMPS DES FÊTES

Nous vous invitons à appuyer la campagne promotionnelle ci-dessous de l’Office québécois de la langue française (OQLF) intitulée Ici, on commerce en français, mais il faut lui donner plus de force. Il faut faire plus!

Impératif français invite les consommateurs à déposer des plaintes à l’OQLF à son adresse de courriel info-plaintes@oqlf.gouv.qc.ca dans tous les cas où leur droit d’être reçu, servi et informé en français n’est pas respecté. Nous les prions de conserver une copie de leurs plaintes afin de suivre l’évolution des situations de violation de leurs droits linguistiques et de constater le traitement que l’OQLF accorde à leurs plaintes.

Nous ajoutons qu’il n’y a pas que l’accueil et le service qui sont en cause. Il y a aussi le droit d’être informé en français (publicité, affichage, raison sociale, les modes d’emploi, l’étiquetage, l’emballage, les jeux vidéos, les logiciels, etc.) et le droit des travailleurs d’exercer leurs activités en français à l’endroit desquels il faut également être vigilants.

Bien sûr, le problème est plus criant dans le centre-ville de Montréal. Mais il l’est aussi dans toute la grande région de Montréal et dans la région de l’Outaouais, région souvent oubliée par l’OQLF! Bref, il faut agir partout au Québec!

Nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter une heureuse francisation, de joyeuses fêtes tout en français et, une fois parti, « le Paradis en français avant la fin de vos jours ».

Source :

Jean-Paul Perreault, président
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org

LE TEMPS DES FÊTES :
L’OQLF veut encourager le français au centre-ville

Extrait du site Branchez-vous à http://matin.branchez-vous.com/nouvelles/2008/12/temps_des_fetes_loffice_quebec.html

Pour la période des fêtes où la frénésie de la consommation s’empare du centre-ville, l’Office québécois de la langue française (OQLF) veut promouvoir le français dans les commerces québécois, particulièrement à Montréal.

L’OQLF lance ainsi une campagne publicitaire dans la presse écrite et à la radio, avec Louis-José Houde, pour inviter les commerçants à afficher le logo Ici, on commerce en français.

On invite aussi les consommateurs à exiger un service en français; on fait appel à leur fierté.

Rappelons qu’un sondage Léger Marketing a déjà révélé que 60 % des Montréalais ne demandent pas un service en français lorsqu’ils sont accueillis dans une autre langue dans une entreprise de moins de 50 employés. (Source : Le Devoir)