LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS

Lettre ouverte pour publication

Et il s’en vante!

Le Directeur général des élections du Québec (DGÉ) évoque la Charte de la langue française pour imposer l’anglais au Québec! Faut le faire! « Bizarre de Charte », direz-vous! Ou encore « seul un gouvernement de colonies peut autoriser ou tolérer de telles pratiques humiliantes »! Et vous auriez raison.

Selon un article du Soleil du 1er décembre dernier, le DGÉ en rajoute : « et nous faisons cela depuis des années ».

Ce que le DGÉ s’entête à ne pas comprendre depuis des années, c’est que rien dans la loi 101 ne lui impose d’angliciser systématiquement ses documents électoraux; rien dans la loi 101 ne l’oblige à imposer au Québec son bilinguisme (son anglicisation) institutionnel et systématique; rien dans la Charte de la langue française ne lui interdit de le faire uniquement (ou prioritairement) en français; rien dans la Charte ne lui interdit de respecter la Charte, et rien ne lui interdit de respecter le français, la langue de l’administration, la langue officielle et la langue commune d’usage public au Québec. Rien! Rien! Rien!

Lorsqu’il invoque la Charte pour se soustraire de ses responsabilités, le DGÉ ne fait, ni plus ni moins, que de la basse manipulation politicienne. Le plus révoltant étant qu’il s’en vante : « nous faisons cela depuis des années ».

Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
Recherche et communications

Adreses utiles :

Direction générale des élections
info@electionsquebec.qc.ca

Ministre responsable de la Charte de la langue française
ministre@mcccf.gouv.qc.ca

Secrétariat à la politique linguistique
info@spl.gouv.qc.ca

Office québécois de la langue francaise
France.boucher@oqlf.gouv.qc.ca

Conseil supérieur de la langue française
cslf@cslf.gouv.qc.ca