L’ÈRE DE LA DEUXIÈME FRANCOPHONIE

Que s’ouvre enfin l’ère de la deuxième francophonie!, par Claude Hagège

Extrait du journal LE MONDE | 07.11.08

Au 12e Sommet de la francophonie, soixante-huit Etats viennent de montrer leur détermination à promouvoir davantage encore la langue française dans le monde. Le cadre en était le quartier même de la ville de Québec (400e anniversaire cette année) où les troupes françaises, en trop faible nombre, subirent une défaite, prélude au traité de Paris qui, en 1763, chassa la France des immenses territoires où sa langue et sa culture étaient présentes depuis plus de cent soixante ans et y instaura le règne de l’anglais.

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, pays amis de la France, continuent de voir dans le français un obstacle à la domination mondiale de l’anglais. L’action du British Council, comme celle des entreprises américaines qui, ici ou là, font de la disparition du français au profit de l’anglais une des conditions d’accords commerciaux ou culturels avantageux, est là pour prouver que l’anglais ne s’impose pas par le seul effet naturel d’une suprématie économique, mais bien parce qu’il est secondé par une politique concertée, qui appelle donc une réponse.

Pour la suite : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/11/07/que-s-ouvre-enfin-l-ere-de-la-deuxieme-francophonie-par-claude-hagege_1116078_3232.html