L’ANGLICISATION PILOTÉE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

Impératif français dénonce les directives et les politiques de l’État québécois ayant pour effet d’angliciser les immigrants et la société québécoise.

La responsabilité de l’État québécois est pourtant de s’assurer que l’immigrant s’intègre rapidement à la société d’accueil en apprenant la langue française. La responsabilité de l’immigrant, pour sa part, est d’apprendre à parler français, la langue officielle du Québec, où il a choisi de venir vivre.

Il est donc révoltant d’apprendre (« Québec s’adresse en anglais aux trois quarts des immigrants allophones », Le Devoir, 8 avril 2008) qu’au Québec, les ministères et les organismes publics favorisent l’anglicisation des immigrants allophones. On va même jusqu’à sanctionner les employés qui leur parlent français. Par exemple, la Régie de l’assurance maladie du Québec veut être tenue au courant de tout « incident » où un « client » qui souhaite être servi en anglais l’aurait été « malencontreusement en français »!

Impératif français invite les syndicats et les employés de l’État québécois à mener une lutte sans merci contre les directives et les politiques exigeant qu’ils participent activement au recul du français.

Il ne fait aucun doute que l’anglicisation pilotée par le gouvernement du Québec est tout à fait conforme à son nouveau « plan d’inaction »!

Source:
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org