« LE FRANÇAIS UNE LANGUE DE TRAVAIL »

"Le français est une langue du travail", affirme un collectif intersyndical

PARIS, 16 oct 2008 (AFP) – 16/10/2008 16h44

Extrait du site de TV5 à http://www.tv5.org/TV5Site/info/article-_Le_francais_est_une_langue_du_travail_affirme_un_collectif_intersyndical.htm?idrub=4&xml=081016164426.8ole2yx1.xml

Le Collectif intersyndical pour le droit de travailler en français en France a rappelé jeudi que la langue française était "aussi une langue du travail et des affaires", à la veille de l’ouverture du 12e sommet de la Francophonie qui se tient jusqu’à dimanche à Québec.

"On parle toujours du français comme langue de culture, mais jamais comme langue du travail", a déploré à l’AFP Jean-Louo Cuisinier, porte-parole du collectif, qui regroupe CFTC, CFE-CGC, CGt et Unsa.

Dans un communiqué commun avec le mouvement québécois Impératif Français, il souligne qu’il est important que, dans les pays ayant le français comme langue officielle, le droit pour les travailleurs d’exercer leurs activités en français soit reconnu, respecté et même promu".

En France, la "loi Toubon" du 4 août 1994 rend obligatoire l’emploi du français dans les entreprises, notamment pour "tout document comportant des dispositions nécessaires au salarié pour l’exécution de son travail".

Le 31 octobre prochain, le tribunal de Nanterre doit juger d’une affaire opposant la CFTC à Europ Assistance France, filiale de l’assureur italien Generali, rappelle le collectif.

La CFTC a assigné l’entreprise à la suite de la mise en place d’un nouveau logiciel de comptabilité en anglais uniquement.

Par ailleurs, le syndicat de pilotes de ligne Alter a assigné le groupe Air France-KLM devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), dénonçant le fait que certains manuels d’avions ou fiches de procédures ne soient disponibles qu’en anglais. Le jugement est attendu le 20 novembre.