INGÉRENCE POLITIQUE À L’OQLF

Extrait du site de Radio-Canada – Pierre Duchesne explique les rapports équivoques entre la direction de l’OQLF et son comité de suivi.

Des universitaires membres, ou anciens membres, du comité d’experts de l’Office québécois de la langue française (OQLF) ont répondu mardi aux accusations de censure formulées par la présidente de l’Office, France Boucher, à la suite de la controverse ayant entouré la publication d’études sur la situation du français au Québec.

Dans un texte dont la télévision de Radio-Canada a obtenu copie, ces experts dénoncent le contrôle politique exercé sur les activités de l’OQLF.

Denise Deshaies, sociolinguiste de l’Université Laval et ex-membre du comité de suivi, est de ceux qui trouvent que Mme Boucher a employé un langage ordurier. « Je ne savais pas que la haute direction de l’Office avait une telle perception des membres du comité de suivi, mais là, on est au courant. Une belle soue! Nettoyer la soue, on sait de quel bord! C’est bien, c’est clair en tout cas! », a-t-elle dit à Radio-Canada.

Pour la suite : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2008/04/15/006-OQLF-ingerence.shtml