HORREUR-VISION 2008

Voici le courriel que nous venons d’envoyer aux députés et aux sénateurs français afin de leur (RE)demander d’intervenir pour que la France ne soit pas représentée en ANGLAIS au concours de l’Eurovision 2008.

Merci de diffuser le plus largement possible ce message et de protester, vous aussi, contre le fait que la direction de FR3 a choisi de représenter la France en anglais au concours de l’Eurovision.

Sylvie Costeraste
Pour l’A.FR.AV

**************************************************

Madame, Monsieur le Sénateur,

Madame, Monsieur le Député,

Suite au fait que France-Télévisions a choisi de représenter notre pays au Concours de l’Eurovision de la chanson par un chanteur qui chantera en anglais, faudra-t-il une action du type Paix-Verte (Greenpeace) ou Reporteurs Sans frontières, pour frapper l’opinion publique et pour obliger ainsi les dirigeants de France-Télévisions à revenir sur leur choix ?

Faudra-t-il donc que nous escaladions les façades de France-Télévisions pour y mettre nos banderoles pour qu’enfin les fonctionnaires, Patrick de Carolis, le Président-directeur-général, et Marie-Claire Mézerette, la Directrice des jeux et divertissements, se décident à fonctionner dans le sens des intérêts linguistiques de notre pays, et, ce faisant, de l’Espace francophone (plus de 50 pays de par le monde !) ?

Comment comprendre que FR3 n’ait pas perçu l’importance de mettre en valeur notre langue nationale dans un concours international, alors que sa mission principale, à travers ses stations régionales, est de mettre en valeur le patrimoine de la France ? Oui, comment peut-elle se prévaloir de promouvoir la richesse de la diversité culturelle de notre pays, si, sur le plan d’un concours européen, elle succombe aux sirènes de l’uniformisation par l’anglais ?

Si le respect de notre langue, l’honneur de la servir et le plaisir de l’employer ne motivent pas ceux qui dirigent notre télévision de service public, alors rappelons-leur, comme nous le rappellerions à de mauvais garçons, que la loi existe, et que tout un chacun doit la respecter sous peine de sanctions.

Répétons-leur encore que France-Télévisions a des OBLIGATIONS en matière de langue française ( décret n°2002-750 du 2 mai 2002 ) et qu’il n’est donc pas besoin d’attendre l’an prochain, comme l’a dit la ministre de la Culture, Christine Albanel, pour légiférer sur la question. Quoi qu’il en soit, laisser commettre un crime aujourd’hui, sous prétexte que la loi qui le sanctionnerait n’arrivera que demain, est hautement irresponsable, indigne et criminel.

Cela dit, et parce que nous pensons que nous sommes encore dans une République de droit où il n’est pas obligatoire de se transformer en escaladeurs pour se faire entendre, nous vous demandons instamment, Madame, Monsieur le Sénateur, Madame, Monsieur le Député, de bien vouloir user de tout votre pouvoir et de toute votre autorité pour empêcher que la France chante en anglais au concours de l’Eurovision de la chanson, le 24 mai 2008 à Belgrade, capitale de la Serbie. Pour information, la Serbie est un État observateur au Sommet de la Francophonie. Autrement dit, la France risque de se retrouver dans une situation politique absurde. En effet, au moment où l’on invite officiellement la Serbie à intégrer l’Espace francophone, cet État souverain va découvrir que la France, par le biais de l’Eurovision, vient à elle dans sa capitale en y exprimant sa (?) culture en anglais. L’erreur politique est monumentale !

Bref, si l’âme d’un peuple, c’est sa langue, faisons en sorte, toujours et partout, de ne pas perdre notre âme en cédant à l’anglais.

Dans l’attente de vos réactions et actions, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur le Sénateur, Madame, Monsieur le Député, à toute notre considération.

Régis Ravat
Président de l’A.FR.AV
(www.francophonie-avenir.com)

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, merci de signer notre pétition en ligne : Pétition pour demander au président de la République, Nicolas Sarkozy, de respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

Ensemble réagissons :

Écrivez à votre député et à votre sénateur pour leur demander d’intervenir, écrivez aussi à :

Nicolas sarkozy :
Écrire au Président de la République
secretariat.president@elysee.fr

Abdou Diouf :
Secretaire.General@Francophonie.org
cellule@francophonie.org

Christine Albanel :
Envoyer au courrier au Ministre de la Culture

Patrick de Carolis :
Écrire à France-Télévision
communiquesdepresse@exchange.france3.fr

CSA (Le formulaire a été supprimé !) :
M. Mchel Boyon, Président
michel.boyon@csa.fr
Service en communication :
frederique.bayre@csa.fr
Collaborateurs :
michele.reiser@csa.fr
alain.mear@csa.fr
christian.dutoit@csa.fr
sylvie.genevoix@csa.fr
rachid.arhab@csa.fr
agnes.vincent-deray@csa.fr
elisabeth.flury-herard@csa.fr
marie-laure.denis@csa.fr
nicole.gendry@csa.fr
france@csa.fr

Communiqué de l’A.FR.AV
(www.francophonie-avenir.com)