COUPE DES NATIONS

Bonjour, voici un sujet qui pourrait peut-être vous intéresser. Je viens d’apprendre que la fameuse « Coupe des nations » à ville de Saguenay, sera unilingue anglaise. Vous imaginez! C’est l’entreprise où mon père travaille (Les enseignes April, Groupe Signis) qui a obtenu le contrat de fabrication de panneaux indicateurs et de banderoles pour cet évènement. Il m’a dit qu’ils seraient tous à 100% anglais faute de temps pour les imprimer en français.

Après que toutes les impressions furent effectuées, l’entreprise en question a reçu un mémo disant qu’elles devaient toutes être en français. L’entreprise a, par contre, choisi de ne pas réimprimer les panneaux et les banderoles faute de temps.

Une région comme la nôtre à 99,8% francophone devrait être fière de sa langue. Je ne peux pas croire que l’on choisisse de s’assujettir à la langue de la majorité au lieu de montrer la portée, le rayonnement du français et notre fierté de le parler encore après 400 ans de combats. Je m’aperçois de jour en jour que les Saguenéens s’anglicisent davantage, rejoignant Montréal et Gatineau tout en croyant qu’il fait bon mieux de vivre avec Shakespeare qu’avec Molière. Si vous voulez mon avis, le gazon est toujours plus beau chez le voisin! L’anglais est peut-être une langue d’avenir, mais une langue c’est une histoire, une culture, des coutumes, un trésor inestimables transmis génération après génération. Ne pas respecter sa langue de la sorte c’est ne pas se respecter soi-même et en même les autres.

J’ai du mal à comprendre qu’il n’ait pas été question d’imprimer tout ça en français dès le départ! Les imprimeries tout comme les entreprises fabriquant des enseignes n’ont-elles pas une part de responsabilité dans à la promotion de la langue française en avisant le client que la loi 101 oblige que Molière soit prédominant?

Mikael Bouchard
mikael1611@videotron.ca