TRAFIC IDENTITAIRE ET BRACONNAGE FISCAL

Impératif français presse le gouvernement du Québec de ne pas aller de l’avant avec son projet de hausser le coût des permis de conduire et de l’assurance automobile, mais plutôt de lancer une vaste campagne pour débusquer ceux et celles qui trafiquent et fraudent leur identité en faisant immatriculer et enregistrer leur véhicule en Ontario ou ailleurs afin d’y payer leurs impôts parce qu’ils y sont moins élevés.

Cela prive le Trésor public de plusieurs millions de dollars par année que les autres Québécois doivent payer à la place des fraudeurs identitaires.

Ces braconneurs fiscaux agissent ainsi au vu et au su des autorités politiques et policières sans qu’elles interviennent vraiment. « Nous avons déjà trop d’impôts et de taxes à payer sans avoir à payer ceux des autres! »

De plus, toute cette fraude fiscale doublée d’un trafic identitaire n’est pas sans avoir d’effet sur l’appartenance québécoise des régions qui en sont les plus touchées. Par exemple, dans l’ouest du Québec, on observe une « déquébécisation » qui s’accompagne de l’« ontarionisation » de la région de l’Outaouais sans que les autorités concernées agissent vraiment.

Adresses utiles :

Monique Jérôme-Forget
Ministre des Finances
Présidente du Conseil du trésor
cabinet@sct.gouv.qc.ca

Jacques P. Dupuis
Ministre de la Justice
Ministre de la Sécurité publique
ministre@msp.gouv.qc.ca

Benoît Pelletier
Ministre responsable de l’Outaouais
ministre.saic@mce.gouv.qc.ca

Jean Charest
Premier ministre
www.premier-ministre.gouv.qc.ca/premier-ministre/nous-joindre/nous-joindre.shtml

Source :
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org

(Le 10 mai 2007)