THÉÂTRE DU CASINO DU LAC-LEAMY

Il y a lieu de s’inquiéter sérieusement du contenu de l’article ci-joint du
Journal de Montréal.

Dans cet article, la direction de la Société des casinos du Québec par
l’intermédiaire des porte-parole de Zone 3 et des Productions Phaneuf à qui elle
a confié la gestion de ses salles de spectacle de Montréal et de Gatineau laisse
entendre que la région de l’Outaouais (« le marché Gatineau/Hull ») serait moins
québécoise que la région de Montréal. Pour cette raison elle y diffusera un plus
grand nombre de « tournées anglophones » et de tournées états-uniennes « venues
de Broadway »! Ce qu’elle fait déjà trop!

Vous aurez compris que la Société des casinos s’engage ainsi à accorder
encore moins d’importance à l’appartenance québécoise de l’Outaouais qu’elle le
fait ailleurs au Québec pour l’angliciser, l’américaniser et l’ontarioniser
davantage!

Impératif français tient à rappeler à la Société des casinos du Québec que
l’Outaouais est au Québec et non en Ontario ou aux états-Unis et qu’à ce titre
la région est en droit de s’attendre à ce que la salle de spectacle du Casino du
Lac-Leamy diffuse au moins autant de spectacles en langue française que celle de
Montréal ou encore mieux, en diffuse davantage pour des raisons évidentes!

L’Outaouais a besoin des institutions publiques québécoises pour défendre et
promouvoir son appartenance québécoise et non de les voir contribuer à sa
défrancisation, son anglicisation, à son ontarionisation ou son américanisation!

Nous nous attendons à ce qu’elles exercent activement « un rôle exemplaire et
moteur » compte tenu de la particularité outaouaise.

Adresses utiles :


service_clientele@loto-quebec.com

cabaret@casino.qc.ca

Source :
Impératif français
Recherche et communications

Imperatif@imperatif-francais.org

http://www.imperatif-francais.org

(Le 3 janvier 2007)