PAS BRIAN (BRILLANT) POUR LE FRANÇAIS!

Message envoyé à Mesdames et Messieurs les Sénateurs et Députés français.

Sujet : Pas brian (brillant) pour le français !

Hier (le 21 mars 2007), à Tokyo, aux championnats du monde de patinage artistique, Brian Joubert a gagné la médaille d’or. Il est champion du monde de patinage, Bravo !

Mais pourquoi, après la montée du drapeau tricolore, après la Marseillaise, après la remise de la médaille d’or, pourquoi a-t-il fallu que Brian Joubert fasse ses remerciements au public en anglais !

Voilà un jeune de 22 ans à qui notre École n’a apparemment pas su donner le goût et l’amour du français. Une école qui ne lui a certainement jamais parlé de la Francophonie et du rôle et du statut international de notre langue. Un jeune qui ne connaît certainement pas non plus le combat des Québécois, des Franco-canadiens, des Acadiens, des Louisianais, des Vanuatuans, pour leur survie en français dans un monde anglophone. Un jeune que notre école a formaté très tôt à l’anglais, peut-être dès le primaire. Un jeune qui a été abruti à la chanson anglo-saxonne dès le berceau, sublimé quotidiennement par la publicité en anglais (je viens d’entendre dans la nouvelle publicité de Fiat, Édith Piaf chanter en anglais !) et imprégné par la filmographie hollywoodienne.

Maintenant, nous le savons, quand un Français gagne, ce n’est pas forcément le français qui gagne.

Je demande à Mesdames et Messieurs les Sénateurs et Députés de bien vouloir faire quelque chose contre cette triste réalité.

Il serait temps de réapprendre aux Français le goût de leur langue (langue de la République et de la Francophonie) et le goût de connaître la diversité du monde en version originale, et non dans sa seule version anglo-américaine.

Avec toute ma considération.

Louis Riel

Pour l’A.FR.AV (http://www.francophonie-avenir.com/)