PARIS SCHOOL OF ECONOMICS

Avec la bénédiction du gouvernement !

D’après une info du journal Le Monde

Après les formations en anglais, les MBA et autres masters, voici la « Paris
school of economics » inaugurée par Dominique de Villepin, celui-là même qui du
haut de la tribune de l’ONU vilipenda l’Amérique.

Parmi les membres fondateurs, de grandes écoles françaises. L’Etat dote
l’établissement de 20 millions d’euros ; « une fondation de droit américain,
l’American Foundation for the PSE contribue pour un million d’euros. » (Le
Monde
, 22/02/2003) « A terme, selon son directeur, les fonds privés
dépasseront les financements publics. »

Parmi les seize membres du conseil scientifique, treize enseignent à
l’étranger : Oxford, Cambridge, MIT, Harvard, Princeton…

L’école se vante d’avoir pu recruter à Chicago et d’être en mesure, un jour,
« de faire venir un ponte américain et de le payer aux tarifs en vigueur. »

Le directeur jubile parce que l’Etat, qui a soutenu le projet, « n’est même
pas au conseil d’administration. Il a mis l’argent mais a perdu la main. »

Dans l’histoire, qui a pris la main ?

Qui a fait main basse sur l’enseignement ?

L’enseignement, donc la connaissance, donc le pouvoir !

Jean-Claude Charvoz, jc.charvoz@free.fr

(Le 22 février 2007)