NOS CÉGEPS ET UNIVERSITÉS EN DANGER

Le caractère français de nos cégeps et universités est en danger

Réjean Parent, Président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

Extrait du journal Le Devoir du mercredi 27 juin 2007:

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) tient à exprimer son inquiétude devant l’apparition d’une certaine tendance qui menace le français comme langue de l’éducation dans les établissements d’enseignement supérieur.

Le cas le plus récent est celui du collège Édouard-Montpetit, où le conseil d’administration a pris la décision de demander au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport d’offrir un programme de DEC en anglais en maintenance d’aéronefs. Cette décision du conseil d’administration, tout en étant une première pour un cégep de langue française, n’est malheureusement pas le premier cas du genre. Cela s’inscrit dans une réalité qui prend dangereusement forme au Québec et qui menace la langue française et, conséquemment, la culture québécoise.

Et ça ne s’arrête malheureusement pas là. La tendance est déjà bien présente dans le milieu universitaire, comme en font foi les faits suivants.

Pour plus de renseignements : http://www.ledevoir.com/2007/06/27/148597.html