MONTRÉAL, UN MODÈLE À RETENIR

Pour des gens à la recherche d’une terre d’adoption, issus des pays en émergence, les grandes villes représentent des pôles d’attraction très prisés, mais aussi, parfois, des miroirs aux alouettes. Face à cet exode, plusieurs pays occidentaux se penchent sur cette alternative : assimilation ou intégration. Montréal n’échappe pas à cette grave préoccupation des temps modernes et constitue actuellement un immense terrain de réflexion. Le débat est ouvert et se cristallise parfois dans des dérives que certains médias exploitent. Commissions, forums, tables de concertation. Tout le monde en parle, se sent de plus en plus interpellé et concerné.


Des organismes comme l’Institut du Nouveau Monde, l’INM, se basant sur un profond respect des individualités sociales, culturelles, religieuses, réfléchissent sérieusement à cette question. Reconnaissant la pluralité de la société montréalaise, ces organismes, fondamentalement démocratiques et, le plus souvent consensuels, axent leurs discussions sur l’inter culturalisme et l’intergénérationnel et cherchent des pistes et des alternatives qui sont prioritairement respectueuses des individus et de leur cheminement, afin d’être en mesure de faire des propositions mûrement réfléchies pour orienter les décideurs politiques et institutionnels. D’autres, comme Vision Diversité, font la promotion de l’inter culturalisme en le présentant comme un levier révélateur de la richesse des cultures et des valeurs de la diversité qui caractérise la population de Montréal. Ce terreau fertile favorise les échanges non seulement du point de vue économique, technologique et scientifique mais souligne aussi le plaisir de vivre dans une métropole où se mêlent tous les arômes et toutes les saveurs : sirop d’érable, curry, piment fort et canard laqué, émanant des terrasses de la rue Saint-Denis ou de la rue Sainte Catherine. C’est par l’action que l’on change véritablement les perceptions, les mentalités. Des organismes comme le Centre Afrika accompagnent les nouveaux arrivants dans leur démarche personnelle pour se tailler une place au soleil chez-nous.. Ces actions concrètes foisonnent à Montréal. L’ancestrale tradition d’accueil des québécois « pure laine » se perpétue parmi les nouveaux arrivants et les Jeunes de la deuxième génération. Ceux-ci, à leur tour, accompagnent leurs parents dans cette intégration parfois difficile et plus tard, leurs enfants aussi s’intégreront tout naturellement grâce aux institutions scolaires qui rallient les Jeunes autour du véhicule de la Communication par excellence : le français.

Un langage commun, voilà ce que l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes cherche à favoriser. Un langage qui véhicule toutes les différences, respectueux de tous les rêves; un langage toujours à la recherche de la qualité pour s’exprimer de façon à ce que le monde entier reconnaisse les valeurs et les richesses des Montréalais et du Québec tout entier. Un langage pour être compris, à la fois dans ses idées, mais aussi, dans ses aspirations. C’est la mission de l’Association et elle le démontre dans son action auprès des organismes culturels et auprès des écoles, en soutenant les animateurs, les enseignants, les parents prêts à s’engager dans une démarche de Création avec leurs jeunes, en mettant en valeur leurs créations littéraires. Cet inter culturalisme s’étend maintenant au-delà de Montréal et de sa région grâce à des collaborateurs de plus en plus nombreux à travers la Francophonie qui font profiter la Communauté de toute la richesse de leurs particularités culturelles et de leur mode de vie. L’Afrique est devenue un pôle d’attraction à qui nous consacrons une part de plus en plus importante sur notre site Internet avec des contes d’une richesse incroyable pour qui les lit, un peu comme nous devons lire Le Petit Prince de Saint-Exupéry. En apprenant à fouiller entre les lignes de ces contes africains, nous comprenons mieux la richesse que les nouveaux arrivants, issus de ces pays, peuvent nous apporter, à nous occidentaux imbus de technologie et de rationnel.

Vous pouvez lire la suite du bulletin de juin de l’Association pour la Création littéraire chez les jeunes à l’adresse : http://www.projetjeunesse.com/default.asp?id=13&mnu=13 et les nouvelles fraîches d’Afrique à l’adresse : http://www.projetjeunesse.com/default.asp?id=17&mnu=17