MARCEL PROULX

Le 4 avril 2007 – Au lieu de s’ingérer dans les domaines de compétence exclusivement québécoise en appuyant et réclamant l’anglicisation de l’Université du Québec en Outaouais, le député fédéral de Hull-Aylmer, M. Marcel Proulx, est invité par Impératif français à s’assurer que les nombreux fonctionnaires fédéraux francophones de sa circonscription électorale, de toute la région de la capitale fédérale et de l’ensemble du Québec puissent travailler en français. Ceci est de sa compétence!

Le français se porte très mal au sein du siège social de la fonction publique fédérale. Le français et les francophones y sont toujours banalisés et infériorisés. En effet, selon le Commissariat aux langues officielles,

  • les anglophones bilingues utilisent le français 13 p. 100 du temps par opposition aux francophones bilingues qui, eux, utilisent l’anglais 54 p. 100 du temps ;
  • plus de 78 p. 100 des documents de travail sont rédigés en anglais par les répondants bilingues francophones, comparativement à 22 p. 100 en français pour les répondants bilingues anglophones ;
  • et 34 p. 100 des francophones de la région de la capitale fédérale, titulaires d’un poste bilingue, ne se sentent pas libres de rédiger des documents dans la langue officielle de leur choix, comparativement à 5 p. 100 pour les anglophones.

La situation ne serait pas différente d’une rive à l’autre!

Au Québec, l’anglais est sur représenté dans la fonction publique fédérale :

  • Selon le Conseil du Trésor, le gouvernement fédéral y a désigné bilingues 60 % de ses postes pour desservir les 8,3 % d’anglophones vivant au Québec; le même ratio appliqué au Nouveau-Brunswick se traduirait par une bilinguisation de 180 % des postes de la fonction publique fédérale ;
  • de plus, le siège social du gouvernement fédéral est tellement anglophone, que les fonctionnaires fédéraux du Québec doivent correspondre en anglais avec Ottawa, selon une autre étude du Commissariat aux langues officielles!

Impératif français invite le député fédéral de Hull-Aylmer à se mêler de ses affaires, et à s’en mêler pour de bon, il a de quoi faire!

Adresse utile :
Marcel Proulx
Député fédéral de Hull-Aylmer
Proulx.M@parl.gc.ca

*************

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org

(Le 4 avril 2007)