LETTRE À SA SAINTETÉ

à Sa Sainteté
Sa sainteté le Pape
Palais du Vatican, Rome

Votre Sainteté,

Selon l’agence Zenit, Votre Sainteté recevra la visite du Président des Etats-Unis d’Amérique du Nord au moment de la rencontre du « G8 », vers les 6-8 juin prochain.

Conscients de ce que la gravité de la situation du monde, au Proche-Orient notamment, et le problème lancinant de la liberté religieuse peuvent amplement suffire à remplir le programme d’une telle visite, nous osons cependant vous présenter une suggestion relative à un problème qui nous tient à coeur à cause de ses répercussions sur l’humanité, aujourd’hui et pour l’avenir.

Il s’agit de la politique explicite et implicite de maîtrise de l’information mondiale par la domination de la langue anglo-américaine, tendant à en faire une lingua franca, dont on sait le regrettable manque de cette précision tant requise en diplomatie, en politique et en sciences. Cette politique s’ajoute à de nombreux autres facteurs qui concourent à faire de la puissance étatsunienne l’ossature et le bénéficiaire principal non d’une Tour de Babel, mais d’une pyramide moderne de pouvoir, d’inspiration missionnaire millénariste fort éloignée, voire à l’opposé, de l’universalisme catholique.

Votre Sainteté n’ignore pas les processus mis en oeuvre et leurs effets sur les comportements humains, en particulier sur les élites et sur la jeunesse, très bien décrits dans divers ouvrages d’experts (Yves Eudes, Charles Durand, …).

Aussi nous semble-t-il important que Votre Sainteté attire l’attention du Président des Etats-Unis sur sa responsabilité devant Dieu et devant les hommes s’il maintient cette politique de domination. Elle tend en effet à réduire la diversité des langues et des cultures. Elle appauvrit l’esprit humain en le privant ou en le détournant du génie et du patrimoine linguistique de chaque peuple forgés au fil des siècles. Alors que l’Église a manifesté beaucoup de sollicitude et de respect pour ces richesses depuis le Concile « Vatican 2 ».

Nous serions très reconnaissants à Votre Sainteté de bien vouloir accorder à cette suggestion toute l’attention que mérite la liberté de chaque homme de pouvoir penser, s’exprimer, et trouver la voie de son salut, dans sa langue et dans sa culture.

Avec notre plus profonde vénération, nous avons l’honneur d’être de Votre Sainteté les très humbles serviteurs.

Albert SALON
Docteur d’Etat ès lettres,
Ancien Ambassadeur,
Président du Forum Francophone International (France)

Gaston LAURION, Professeur émérite de lettres françaises
Secrétaire général du Forum Francophone International (Québec)

(Le 5 mai 2007)