LE QUARTIER DES SPECTACLES

Mesdames, Messieurs,

Au nom du Partenariat du Quartier des spectacles, je vous remercie pour vos nombreux messages.

Ils ont été transmis à qui de droit, c’est-à-dire aux membres de notre conseil d’administration (dont vous pouvez trouver la liste ici : http://www.quartierdesspectacles.com/fr/partenariat/structure/?c=2) ainsi qu’à la direction générale et aux employés du Partenariat.

Toutefois, j’aimerais souligner, en réponse à ce qui est écrit dans la lettre ci-dessous, la distinction à faire entre la Société de développement Angus, promoteur du projet « Red Light » au coin Saint-Laurent et Sainte-Catherine et le Partenariat du Quartier des spectacles organisme à but non lucratif qui défend une vision de développement pour l’ensemble du territoire et fait la promotion de la destination culturelle et touristique « Quartier des spectacles ».

Je me permets de vous signaler que le Partenariat a choisi le nom « Quartier des spectacles » dès 2003 et défend depuis son absence volontaire de traduction anglaise…

Enfin, si vous me le permettez, je vous invite à visiter notre site Internet pour plus d’information ou bien encore à publier vos commentaires dans notre espace de discussion sur Facebook : http://www.facebook.com/group.php?gid=9544285195.

Cordialement,

Christophe Riffaud
Directeur des communications

alt

C 514-298-3132 | christophe.riffaud@quartierdesspectacles.com


FEU ROUGE À RED LIGHT

La société créatrice du « Quartier des spectacles », connue sous le nom de la « Société de développement Angus », annonce la construction à Montréal d’un immeuble à vocation culturelle qui portera le nom anglais de Red Light.

« Le Québec et sa région métropolitaine n’ont pas besoin d’une autre raison sociale anglaise pour désigner un lieu public. Nos investissements, nos taxes et nos impôts* ne doivent pas servir à la défrancisation et l’anglicisation du Québec. Cet édifice culturel important pour notre langue et notre culture doit avoir un nom français », de déclarer le président d’Impératif français M. Jean-Paul Perreault.

Le porte-parole du Mouvement Montréal français, M. Mario Beaulieu, ajoute : « cet espace culturel doit contribuer par son nom à la promotion du visage français et québécois de Montréal et non le contraire. » Il rappelle qu’un « sondage a montré que 68 % des Québécois n’apprécient pas la présence des enseignes de langue anglaise. »

D’un côté, la société québécoise réclame, à juste titre, que les entreprises francisent leur nom afin de respecter la différence et l’identité québécoises, alors comment, de l’autre, pouvons-nous baptiser du nom de Red Light un immeuble à vocation culturelle dans le futur quartier des spectacles à Montréal?

Le mouvement Impératif français et le Mouvement Montréal français comptent utiliser des moyens de pression pour que Technopôle Angus respecte l’environnement linguistique de Montréal et pour que le maire de Montréal, Gérald Tremblay, et la ministre de la Culture et des Communications, Christine St-Pierre, interviennent.

Le président d’Impératif français profitera du passage de Mme St-Pierre à Gatineau le vendredi 2 novembre pour l’interroger à ce sujet.

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org
Mario Beaulieu
Président
Mouvement Montréal français
Tél. : 514 839-4140
www.montrealfrancais.org

Adresses utiles :

Quartier des spectacles
info@quartierdesspectacles.com
Tél. : 514 872-2619

Société de développement Angus
Technpôle Angus
info@technopoleangus.com
Tél. : 514 528-5230

Commission de toponymie du Québec**
topo@toponymie.gouv.qc.ca

Madame Christine St-Pierre
Ministre de la Culture, des Communications et la Condition féminine
ministre@mcccf.gouv.qc.ca

Monsieur Gérald Tremblay
Maire de Montréal
maire@ville.montreal.qc.ca

Madame Pauline Marois
Chef du deuxième groupe d’opposition
pmarois-chef-2e-gr-opp@assnat.qc.ca

Monsieur Pierre Curzi
Porte-parole Culture et Communications
pcurzi-bord@assnat.qc.ca

Monsieur Mario Dumont
Chef de l’opposition officielle
mdumont@assnat.qc.ca

Partenaires du Quartier des spectacles :

Fondaction
Fonds des travailleurs(ses) de la CSN
Ginette.grondines@fondaction.com

Ville de Montréal
Élus municipaux
bam@ville.montreal.qc.ca

* « Montréal a finalement annoncé au printemps dernier une réserve de 55 millions de dollars pour développer le Quartier des spectacles et confié à Clément Demers le mandat de réaliser un programme particulier d’urbanisme (PPU). Un contrat de 350 000 $ dont on devrait voir la couleur sous peu, à l’approche du grand sommet de Montréal, métropole culturelle, qui se déroulera les 12 et 13 novembre. » (Le Devoir du 18 octobre 2007)

** La Commission de toponymie du Québec est très claire sur les « désignations péjoratives, grossières ou suscitant la dissension : on doit éviter l’emploi de noms à connotation péjorative ou grossière, de même que les choix susceptibles de provoquer ou d’alimenter une dissension. »