LE FRANÇAIS, UNE LANGUE TRADITIONNELLE

FRANCOFEMMES EN FÊTE

FRANCOFÊTE 2007

Le français, une langue traditionnelle

Allocution de Mme Monique Bisson, conseillère linguistique de l’OQLF, à l’occasion de la soirée de danse folklorique Francofemmes en fête soulignant la Journée internationale des femmes et la Francofête.

Bonsoir à toutes et à tous,

Vous êtes venus pour danser et voilà que vous devez vous taper un discours. N’ayez crainte! si je prends la parole ce soir, c’est pour souligner l’idée géniale mise de l’avant cette année par impératif français, à savoir célébrer la langue française d’ici et célébrer les femmes qui ont porté cette langue tout au long de notre histoire en terre d’Amérique.

En effet, Francofemmes en fête est l’occasion de mettre en valeur le thème de la Francofête 2007 « dire le monde en français » et d’y associer toutes les femmes, toutes les mères qui parlent, chantent, racontent, soupirent, bercent, cajolent, consolent, conseillent, murmurent, pleurent, fredonnent, ordonnent, pardonnent en français.

Notre histoire regorge d’exemples de femmes qui ont soigné, instruit, chanté et dansé en français. Aujourd’hui, ce sont trois jeunes femmes du groupe « Le diable aux corsets » qui nous invitent à poursuivre la fête du français au rythme des quadrilles et des rigodons. Et pourtant, cette fête attendue et méritée ne doit pas nous faire oublier les efforts que nous sommes toutes et tous appelés à fournir pour continuer de nommer en français nos rêves, nos émotions, nos métiers, nos machines, notre vie au quotidien quoi!

La langue française est parlée sur cinq continents, les francophones du monde apportent à cette langue couleurs et accents. Nous sommes de ces francophones qui, à l’heure des technologies de l’information et de la mondialisation, devront néanmoins utiliser leur « jarnigoine » pour occuper toujours cette place qui est nôtre.

Pour ce faire, la mobilisation des jeunes et des moins jeunes est essentielle, car comme pour l’égalité entre les hommes et les femmes, la promotion et la protection de notre identité linguistique et culturelle est une mission inachevée.

Mais, pour ce soir, place à la fête, place à la musique, place à la danse folklorique.

Bonne Francofête 2007!

(Le 9 mars 2007)