LA FONCTION PUBLIQUE FÉDÉRALE DANS L’OUTAOUAIS

Le 4 juin 2007 – Bien que favorable au projet de redéploiement des bureaux et employés de la fonction publique fédérale dans la région de la capitale fédérale qui accorderait à l’Outaouais une plus grande part de celle-ci, Impératif français insiste pour que ce redéploiement se fasse dans le respect de l’appartenance québécoise de la région et tienne compte de la fragilité du français.

Le français se porte très mal au sein du siège social de la fonction publique fédérale. Le français et les francophones sont toujours banalisés et infériorisés au sein de celle-ci. En effet, selon le Commissariat aux langues officielles,

  • les anglophones bilingues utilisent le français 13 p. 100 du temps par opposition aux francophones bilingues qui, eux, utilisent l’anglais 54 p. 100 du temps ;
  • plus de 78 p. 100 des documents de travail sont rédigés en anglais par les répondants bilingues francophones, comparativement à 22 p. 100 en français pour les répondants bilingues anglophones ;
  • et 34 p. 100 des francophones de la région de la capitale fédérale, titulaires d’un poste bilingue, ne se sentent pas libres de rédiger des documents dans la langue officielle de leur choix, comparativement à 5 p. 100 pour les anglophones.

La situation ne serait pas différente d’une rive à l’autre, selon le Commissariat aux langues officielles!

Nous exigeons du gouvernement du Canada des garanties formelles que ce redéploiement n’entraînera pas une plus forte anglicisation de l’Outaouais, que la langue de travail prédominante des fonctionnaires fédéraux sur la rive québécoise sera le français et que les fonctionnaires fédéraux qui seront transférés au Québec ne viendront pas agir en prédateurs linguistiques qui imposeront l’anglais autour d’eux comme c’est le cas actuellement!

Adresses utiles :

Lawrence Cannon
Cannon.L@parl.gc.ca

Commissariat aux langues officielles
message@ocol-clo.gc.ca

Source:

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : 819 684-8460
Imperatif@imperatif-francais.org
www.imperatif-francais.org