KAZABAZUA

Kazabazua muterait un employé qui ne parle pas français

Extrait du journal Le Droit du mercredi 21 mars 2007 :

La municipalité de Kazabazua songe à muter son responsable des travaux publics à un autre poste parce qu’il ne parle pas français.

Le maire de Kazabazua, Adrien Noël, a déclaré hier au Droit que le conseil envisage cette possibilité en réponse à la tenue d’une enquête instituée par l’Office québécois de la langue française.

Cette enquête fait suite à la plainte d’un citoyen à propos du fait que le chef des pompiers, Shawn Chamberlain et le responsable des travaux publics, Michael Delgrosse, ne peuvent s’exprimer en français alors que leur poste l’exige. (…)

Le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, trouve incroyable que 30 ans après l’adoption de la Charte de la langue française, il y ait encore des municipalités qui n’appliquent pas la loi et qui embauchent des employés qui ne parlent pas français. "L’entêtement du conseil municipal de Kazabazua ne cesse de me surprendre. Il faut que l’Office de la langue française fasse respecter le droit des citoyens à être servis en français et le droit des employés à travailler en français. Dans le cas du chef des pompiers, c’est aussi une question de sécurité", affirme M. Perreault.

***********
Adresse utile : munkaz@qc.aibn.com