COMPRENONS-NOUS BIEN!

Extrait d’un article d’Arlette Cornevin publié à http://www.moteurzine.com

« Pourquoi utiliser des mots anglophones à la place des mots français ? SEO : Oui ça fait joli, mais enfin, il faut être expert pour comprendre qu’il s’agit de « Référenceur ». Pourquoi utiliser Backlinks au lieu de Liens entrants ? Vous me dites « lien », je comprends facilement qu’il s’agit d’une corde qui relie un site à un autre. De même, pourquoi ne pas dire : « Pourriel » qui donne, dès la prononciation, une idée de la valeur de ce courrier à la place de spam. Et, si j’ai besoin de résoudre un problème avec mon fournisseur d’accès, je préfère que l’on me dise d’appeler un conseiller téléphonique, plutôt que d’appeler une hot line qui laisse penser que je vais parler à une interlocutrice qui va me vendre ses charmes.

Et, un jour, je serai peut-être indépendante, et je vendrai mes logiciels, ou mes sites Internet. Pour me faire connaître, je ferai du publi-postage, et demanderai des liens retours avec un texte d’ancre. Non, je ne serai pas free-lance, je me refuserai à vendre des softwares, et ne ferai pas non plus des e-emailing pour demander des anchor-texts…

Le dernier mot que je viens de découvrir: switcher ! Et, oui tout simplement pour dire que vous avez changé de configuration d’ordinateur. Vous êtes passé d’un PC à un Mac : Pourquoi ne pas dire : « Reconverti » ? »

Pour en savoir davantage : http://www.moteurzine.com/147-le_billet_d_humeur.html