AUTO-FLAGELLATION TOPONYMIQUE

Alain LaBonté a écrit :

Dans les changements de rue dus aux fusions municipales à Québec, voilà un exemple parlant d’autoflagellation toponymique.

Comme une image vaut mille mots, je vous laisse juger (la côte Benson-Hall [anciennement côte du Moulin] est au-dessus de la deuxième chûte Montmorency). Les Québécois me découragent dans leur glorification du « maître » anglais :

Voir L’article (en anglais seulement) de ce personnage :
http://www.answers.com/topic/george-benson-hall

Voir aussi (en français) :
http://www.cbcq.gouv.qc.ca/beauport.html

Adresses utiles:
Commission de toponymie du Québec
topo@toponymie.gouv.qc.ca

Ville de Québec
http://www.ville.quebec.qc.ca/