ASSERVISSEMENT VOLONTAIRE

Une société tout entière en mode d’asservissement volontaire

Att. : Direction de TéléQuébec
info@telequebec.tv

cc : Mme Line Beauchamp, ministre en titre de la Culture et des communications
line.beauchamp@mcc.gouv.Qc.ca

Qu’est-ce donc que cela, cette soirée des Pâques à TéléQuébec qui nous présente des publicités de la firme Viagra…

En anglais !!

Le soussigné citoyen qui alimente TéléQuébec à même ses taxes et ses impôts réclame en conséquence des explications sur-le-champ.

Là c’est trop. Vraiment trop.

Déjà qu’on ne peut même plus lire au Québec – avec notre immense bassin anglophone frôlant les… 8% de la population totale – une circulaire publicitaire qui ne soit pas bilingue.

Il n’y a pas même jusqu’à l’ensemble musical Les Violons du Roy – aberration à se taper la tête contre les murs – qui ne trouvât désormais le moyen de sacrifier sans états d’âme à des actes de haute performance de cette sorte quant à la capacité à sombrer dans l’asservissement le plus volontaire qui soit…

Que nous faudra-t-il donc faire, à la fin, pour contrer cette réanglicisation à tous vents et de tous côtés de notre collectivité – réanglicisation rampante et insidieuse, certes, mais nette, ferme, exponentielle et systématique – qui nous renvoie à la vitesse grand V aux années d’avant Révolution tranquille ?

Que nous faudra-t-il donc faire, en effet ?
Une autre Révolution ??

Mais beaucoup moins tranquille, celle-là ???

Par extrême exaspération.

Jean-Luc Gouin,
Québec, ce dimanche pascal du 8 avril 2007
LePeregrin@yahoo.ca