ACCORD CULTUREL FLAMANDS ET FRANCOPHHONES

De Haan (Belgique), le 23 mai 2007 – Afin de mieux informer les électeurs, l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) a interrogé les présidents des partis politiques à propos d’un futur accord culturel entre les régions.

"Les présidents de parti ont été nombreux à répondre personnellement et de manière détaillée à notre enquête. Preuve en est de l’importance qu’ils attachent à la question", peut-on lire dans le dernier numéro des "Nouvelles de Flandre" qui publie les résultats de l’enquête.

"Tous les partis, à l’exception du Vlaams Belang, se sont prononcés en faveur de la signature d’un accord culturel entre Flamands et francophones. C’est une étape essentielle pour le rapprochement de nos deux communautés, même si la référence continuelle au ‘principe de territorialité’, par les politiciens flamands, constitue un obstacle."

Pour l’APFF, il est temps que Flamands et francophones signent un accord culturel, et cela doit même être une priorité, s’ils veulent continuer à vivre ensemble, dans une Belgique unitaire, comme l’indiquent régulièrement les sondages.

L’APFF n’est pas la seule de cet avis. En 2002 déjà, suite au rapport Nabholz, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe avait recommandé, dans sa résolution 1301, "qu’un accord de coopération culturelle soit conclu d’urgence entre les communautés francophone et néerlandophone" pour "promouvoir la tolérance et le dialogue".

Or, on est loin du compte aujourd’hui ! Les autorités flamandes ont obtenu, arguant du "principe de territorialité", qu’il soit interdit à la Communauté française de financer les activités des associations culturelles francophones en Flandre. En même temps, la Flandre faisait savoir qu’elle n’avait pas l’intention d’aider elle-même ces associations.

"Serait-ce vraiment trop demander à nos amis Flamands d’oublier ce passé du 19ème siècle où certes, une bourgeoisie francophone a pu les humilier? De ne plus ressasser les anciens griefs, mais d’organiser, avec nous, un futur commun convivial?

S’il y a une telle volonté de continuer à vivre ensemble, n’est-il pas grand temps de modifier les comportements inamicaux et conflictuels pour adopter des attitudes de conciliation? Ce serait vraiment une victoire de l’intelligence et de l’ouverture d’esprit si l’on faisait en sorte que les livres d’Histoire futurs puissent mentionner qu’en 2007 s’est produit un changement radical dans les relations entre les deux grandes communautés de Belgique."

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF asbl)
Secrétariat: Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique.
Téléphone: +32(0)59.23.77.01
Télécopie: +32(0)59.23.77.02
Portable: +32(0)479.35.50.54
Courriel: apff@dmnet.be
Site: http://www.dmnet.be/ndf