XIE SOMMET DE LA FRANCOPHONIE

1. Nous, Chefs d’état et de gouvernement des pays ayant le français en
partage, nous sommes réunis les 28 et 29 septembre 2006 pour le XIe Sommet de la
Francophonie a Bucarest, en Roumanie (…)

45. En décidant de nous rencontrer pour la première fois dans un pays de
l’Europe centrale et orientale, nous exprimons notre volonté de créer des liens
solides entre les pays membres de cette région et ceux de toutes les autres
régions géographiques de la Francophonie pour assurer le plein épanouissement de
nos capacités de coopération et de solidarité, avec le souci de mieux prendre en
compte notre diversité. Nous saisissons l’occasion pour saluer l’adhésion
prochaine à l’Union européenne de deux pays de cette région, la Bulgarie et la
Roumanie, convaincus qu’elle renforcera la place du français dans la
construction européenne ;

46. A l’occasion de l’adoption par la Conférence ministérielle de la
Francophonie du Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les
organisations internationales, nous invitons le Secrétaire général de la
Francophonie à poursuivre son engagement pour renforcer l’usage de la langue
française dans les organisations internationales et régionales ou le français
bénéficie du statut de langue de travail ou de langue officielle ;

47. En nous réjouissant de la coopération entre nos états et gouvernements,
qui a contribué à l’adoption en octobre 2005, à l’Unesco, de la Convention sur
la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, nous
exhortons les états qui ne l’ont pas encore fait à déposer leurs instruments de
ratification. Nous demandons à l’OIF de renforcer son soutien aux pays du Sud
qui souhaitent développer leurs politiques nationales en matière de culture et
accroître la production et la diffusion de leurs produits et contenus culturels.
Nous nous engageons à mettre rapidement en oeuvre cette convention, notamment
ses dispositions de coopération en faveur du Sud ;

48. Nous réaffirmons le droit à l’autodétermination des peuples sous
occupation étrangère et demandons aux puissances occupantes de se conformer au
droit international, et de respecter dans les faits le droit international
humanitaire, notamment la 4e Convention de Genève de 1949 ;

Le XIe Sommet de la Francophonie a adopté une déclaration finale dont voici
le texte intégral :

http://www.roumanie.com/Culture-XIe-Sommet-de-la-francophonie_Declaration-de-Bucarest_pays-francophones-A1511.html

(Le 18 octobre 2006)