WAL-MART DE MONTRÉAL

Je suis allé au magasin WAL-MART de la rue Jean-Talon, en face de l’autoroute
Décarie, le lundi 31 juillet 2006. J’étais à la recherche d’une veilleuse pour
ma salle de bain. Que fut ma surprise de me faire accueillir par un commis par
un gros "HELLO". Lorsque je lui ai demandé où se trouvaient les veilleuses, le
commis m’a répondu par: "Veilleuse??? Glasses?" C’était clair qu’il ne parlait
pas la langue française. Pourtant, Montréal est la deuxième ville francophone du
monde! De plus, votre site web indique que ce WAL-MART est celui desservant la
ville de Montréal!

Je sais qu’il y a d’autres commis capables de s’exprimer en français dans ce
magasin. Ce que je ne comprends pas, pourquoi la politique d’embauche n’oblige
pas tous de parler couramment la langue officielle du Québec et une des deux du
Canada.

L’affichage dans ce magasin est bilingue et le service en anglais y est
impeccable. Donc, les anglophones sont traités aux petits oignons dans ce
WAL-MART tandis que le consommateur francophone y est laissé pour compte!

Je trouve cette situation désolante et une menace pour la francisation des
allophones qui fréquentent en grand nombre ce grand magasin.

Merci de votre attention.

Jeffrey George
jeffreyleprof@hotmail.com

c.c. Office québécois de la langue française
Impératif français
Mouvement estrien pour le français
Mouvement Montréal français
Journal LA PRESSE

WAL-MART RéPOND

Voici la réponse de WAL-MART quant à ma plainte en ce qui concerne le service
en français d’un employé au magasin de la rue Jean-Talon (Montréal). Quel beau
français!!!

Jeffrey George

From: cacustrel@wal-mart.com

Reply-To: cacustrel@wal-mart.com

To: jeffreyleprof@hotmail.com

Subject: Walmart Canada
Date: Mon, 31 Jul 2006 16:19:21 -0400 (EDT)

VOUS NE DEVEZ PAS RéPONDRE à CE COURRIEL
Votre e-mail à été envoyer a une Administratrice du Service des Relations avec
la clientéle, car elles sont expertes à résoudre ce type de problème. Vous
reçevrez une réponse sous peu. Merci d’avoir visité walmartcanada.ca. Nous
appréçions l’opportunité de vous servir and nous souhaitons de vous revoir.

(Le 14 août 2006)