SOMMET DE LA FRANCOPHONIE 2006

Extrait d’un article de la Presse canadienne publié par Matinternet :

Le français devra regagner sa place sur la scène internationale
La place du français sur la scène internationale inquiète de plus en plus
les pays de la Francophonie.

Un comité formé de représentants de plusieurs pays francophones sera créé
pour étudier la façon de contrer la diminution relative de l’utilisation du
français au niveau international.

"Ce comité va réfléchir sur la question avant le prochain Sommet de la
Francophonie qui se tiendra à Bucarest (Roumanie) l’automne prochain. On a des
devoirs à faire à cet égard", a signalé en entrevue à La Presse canadienne, le
numéro deux de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le
Québécois Clément Duhaime.

Ce dernier était de passage à Québec mardi pour diverses rencontres de nature
politique. Il a notamment eu un entretien avec le premier ministre du Québec,
Jean Charest, et avec la ministre des Relations internationales, Monique
Gagnon-Tremblay.

M. Duhaime admet que le français n’a pas toujours la place qui devrait lui
revenir dans les instances internationales, notamment aux Nations unies, à
l’Organisation mondiale du commerce (OMC), dans les instances des pays africains
ou même à l’Union européenne.
Pour lire tout l’article de Matinternet, cliquer ici

http://www.matin.qc.ca/quebec.php?article=20060221172755