RACISME ET DISCRIMINATION SYSTÉMATIQUE

Racisme et discrimination systématique au sein du gouvernement du Canada!

Le 27 septembre 2006 – Selon le rapport annuel 2004-2005 du Conseil du Trésor
du Canada sur les langues officielles, en Ontario, sans la partie ontarienne de la capitale fédérale (RCF), 10 % des postes de la fonction publique canadienne exigent le
bilinguisme pour une population de 510 000 Franco-Ontariens alors qu’au Québec,
sans la partie québécoise de la RCF, ce sont plus de 62 % des postes qui exigent la maîtrise de la
langue anglaise pour à peine 590 000 Anglo-Québécois.

Fonction publique fédérale
Comparaison des postes bilingues au Québec et en Ontario

Postes exigeant le bilinguisme Population francophone ou anglophone Rapport
Ontario 2 099 510 000 francophones 1/242
Québec 12 063 590 000 anglophones 1/49

Ce tableau est éloquent! On retrouve en Ontario un poste exigeant le
bilinguisme pour 242 francophones alors qu’au Québec, le gouvernement fédéral
impose qu’un poste soit désigné bilingue pour 49 anglophones.

Avec de telles exigences à l’embauche, le gouvernement du Canada pratique de
la discrimination systématique et du racisme à grande échelle! En imposant de
façon aussi systématique la connaissance de l’anglais pour travailler au Québec,
il prive de nombreux Québécois de leur droit d’y travailler en français pourtant
garanti par la Déclaration universelle de l’ONU sur les droits de l’Homme.

Un grand nombre de ces exclus du marché du travail sont des immigrants à qui
le gouvernement du Canada refuse ainsi le droit de travailler et de surcroît, de
travailler en français au Québec.

Les discriminations du gouvernement fédéral ne finissent pas là. Dans
l’ensemble canadien, incluant le Québec, 7 490 postes de la fonction publique
canadienne sont désignés unilingues français pour 84 200 postes unilingues
anglais, soit un poste unilingue français pour onze postes unilingues anglais
alors qu’au Canada, le rapport francophones/anglophones, selon la langue
maternelle, est d’un francophone pour 2,5 anglophones.

Fonction publique fédérale – Postes unilingues au Canada

Français Anglais Rapport
Postes unilingues 7 490 84 200 1 pour 11
Population francophone ou anglophone au Canada 6 782 294 17 521 896 1 pour 2,5
Rapport 1 pour 905 1 pour 208

Pour le gouvernement fédéral, les francophones sont des citoyens de seconde
classe! Pour desservir une population canadienne à 59,1 % anglophone, selon la
langue maternelle, le gouvernement canadien impose que 51 % des postes de sa
fonction publique exigent la connaissance d’une seule langue, l’anglais; en
retour, il n’exige que seulement 4 % de ses postes soient désignés unilingues
français pour desservir une population de langue maternelle française qui
représente 22,9 % de la population.

Fonction publique fédérale
Postes désignés unilingues en pourcentage – Ensemble canadien

Français Anglais Rapport
Proportion de la population canadienne de langue
maternelle…
22,9 % 59 % 1 pour 2,5
Pourcentage de postes désignés unilingues 4 % 51 % 1 pour 12,75

Et dire que dans son rapport annuel, le président du Conseil du Trésor,
l’honorable John Baird, ose parler des « valeurs fondamentales de la société
canadienne que sont le respect, l’équité et l’inclusion »! Il serait beaucoup
plus juste de parler d’irrespect, d’iniquité et d’exclusion…

Impératif français dénonce la discrimination systématique et le
racisme du gouvernement canadien en vigueur au sein de sa fonction publique qui
privent les Québécois et les francophones, plus particulièrement les immigrants,
de leur droit de travailler et de travailler en français.

Impératif français redemande au gouvernement de cesser ses pratiques
d’exclusion et de discrimination et de réévaluer la pertinence d’imposer autant
de bilinguisme dans les postes de la fonction publique au Québec. « On se
rappellera que la Commissaire aux langues officielles avait invité le
gouvernement fédéral à revoir sa politique en la matière, estimant que le nombre
de postes exigeant la connaissance de l’anglais au Québec est nettement trop élevé
», a conclu Jean-Paul Perreault.

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communication
Tél. : 819 684-8460
www.imperatif-francais.org

(Le 27 septembre 2006)