« WEB CALL BACK »

Anglomanie

La fièvre anglomaniaque n’épargne décidément aucune entreprise commerciale,
quelles que soient sa taille, son origine, son implantation, sa clientèle, sa
forme juridique, son domaine d’activité.

Ainsi de GROUPAMA, organisme d’assurances (et de banque depuis peu,
déréglementation oblige), conçu à l’origine (sous statut purement coopératif)
pour satisfaire les besoins des populations d’abord agricoles puis rurales (André
Busnel
fut directeur, avant la Seconde guerre mondiale, d’une société
d’assurance mutuelle agricole en Ille-et-Vilaine). Parti ensuite, depuis
longtemps déjà, à l’assaut des villes, il l’est, aujourd’hui, à la conquête du
… monde. Les grands "groupes" qui, tous, aspirent à la multinationalité (la
notion de "valeurs françaises" de l’indice boursier
CAC 40 est une aimable fiction désormais, un authentique anachronisme), ont jeté
depuis longtemps leur passeport aux orties. Ils se doivent donc de recourir à la
langue unique de la globalisation : l’anglais. On sait par ailleurs, selon bon
nombre d’élites dirigeantes, que l’emploi de l’anglais (la langue des nouveaux
clercs) serait "moderne", de nature à conférer un statut enviable à son
utilisateur, à lui ouvrir les voies d’un avenir radieux, tandis que celui du
français serait dépassé, sinon même, aujourd’hui, un signe de médiocrité
économique et même culturelle et sociale.

GROUPAMA Loire Bretagne lance un nouveau service baptisé "Web
Call Back
" (voir en pièce jointe). La très grande majorité de ses
clients (ou sociétaires) ignore parfaitement ce que cette expression veut dire ?
L’usage de l’anglais n’a ici aucune justification rationnelle ? Il n’y a bien
évidemment aucune demande en ce sens émanant des clients ? Peu importe. Le "turbo-capitalisme"
(voir l’éditorial du n° 86 de Le Cinquième Monde")
veut imposer l’anglais partout, comme il veut mettre les sociétés au seul
service de l’économie, comme il s’emploie, méthodiquement, à limiter ou à
éliminer tout ce qui lui paraît faire obstacle aux lois du marché.

Jean-Pierre Busnel
contact@iab.com.fr



*****************
Adresses utiles :
http://www.groupama.fr/

Page commentaire:

http://www.groupama.fr/jhtml/transversales/contact.jhtml?univId=13

(Le 2 décembre 2006)