« QUEBECISTAN »

Extrait d’un article de la Presse Canadienne, Montréal

La chroniqueuse Barbara Kay répète ses allusions au Quebecistan

Malgré les dénonciations de plusieurs confrères chroniqueurs québécois et de celle du Jean Charest qui a qualifié son propos de grossièreté, la commentatrice Barbara Kay répète, ce matin , que le Québec est menacé d’être un jour dirigé par des gens qui le transformeront en Quebecistan.

La réplique que la chroniqueuse montréalaise signe dans le /National Post/ aujourd’hui irrite hautement le porte-parole de la Ligue Québécoise contre la francophobie canadienne, Gilles Rhéaume, qui porte plainte pour que Mme Kay et le journal écopent de sanctions criminelles.

Barbara Kay reproche de nouveau à des politiciens provinciaux et fédéraux d’avoir participé à une manifestation d’appui au peuple libanais, le 6 août dernier, dans laquelle ont surgi des drapeaux du Hezbollah.

Elle reconnaît que d’autres manifestations du genre ont eu lieu ailleurs au Canada, mais elle signale qu’il n’y a qu’à Montréal que des politiciens y ont participé.

Parmi eux, figuraient les leaders souverainistes André Boisclair et Gilles Duceppe, mais aussi le député libéral fédéral Denis Coderre.

Mme Kay soutient que l’imposante communauté juive de Montréal a été dévastée par la haute insensibilité de ces politiciens.

Elle conclut en écrivant que par leur comportement, des leaders politiques et syndicaux du Québec ont rendu encore plus légitime l’anti-sémitisme au Québec et que si le pouvoir politique leur était livré, il pourrait ainsi naître un Quebecistan.

Dans le recours qu’il envisage contre Mme Kay et le quotidien, Gilles Rhéaume invoque les articles 318 et 319 du code criminel canadien en signalant que ses textes constituent de la propagande haineuse contre les Québécois. à son avis, ils ternissent la réputation de tout un peuple qui ne le mérite pas.

*********
(Le 18 août 2006)