« MONTRÉAL EST UNE VILLE FRANÇAISE »

"Montréal est une ville de langue française" rappelle la SSJB-Montréal

Le président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Jean Dorion, invite instamment la Ville de Montréal à rejeter carrément la demande des dirigeants de Hampstead et de Côte-Saint-Luc d’obtenir encore plus de services et d’affichage en anglais de la part du Conseil d’agglomération de Montréal.

Au contraire, Montréal devrait affirmer bien davantage qu’elle ne le fait maintenant le statut du français comme seule langue officielle et langue commune de l’agglomération, réclame le Président général.

"Les personnes qui vivent au Québec devraient apprendre le français ; c’est une question de savoir-vivre et de respect envers le peuple québécois, affirme Jean Dorion, mais ce n’est évidemment pas en leur dispensant les services publics en anglais que nous allons les encourager à le faire".

"Par ailleurs, l’avenir linguistique de Montréal sera déterminé par le choix des immigrants ; pourquoi choisiraient-ils le français, s’ils constatent, en plus de tous les facteurs qui favorisent déjà l’anglais sur notre continent, que même les services publics montréalais sont parfaitement disponibles en anglais ? L’article premier de la Charte de la Ville de Montréal déclare que Montréal est une ville de langue française, la demande arrogante des dirigeants de Hampstead et Côte Saint-Luc doit être rejetée sans compromis", a conclu Jean Dorion.

(Le 24 août 2006)