« MANGLISH »

On ne badine pas avec la langue nationale en Malaisie. Les autorités
prévoient d’imposer des amendes pour utilisation incorrecte du malais et vont
créer un service spécialisé pour lutter contre les citoyens qui osent mélanger
le malais et l’anglais.

Le ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine, Rais Yatim, a souligné
que les amendes pourraient atteindre 271 dollars, rapporte le quotidien "Star".
Elles ne seront toutefois imposées qu’après un premier avertissement, précise
l’agence nationale Bernama.

La plupart des Malaisiens parlent malais. Mais l’anglais est répandu ainsi
qu’une forme mutante baptisée "Manglish", mélange d’anglais, de malais et de
dialectes locaux.

Certains détracteurs estiment que la volonté de Kuala Lumpur de mettre
l’anglais à l’index pour favoriser le malais nuit à la compétitivité du pays.

(Nouvelle diffusée pas Associated Press)

(Le 11 octobre 2006)