« JUMPING FROGS »

Un membre de l’Association nous a informé qu’une équipe de basketball était en voie de formation à Québec sous le nom de « Jumping Frogs ». Nous avons cru un moment qu’il s’agissait d’une farce. Après vérification, nous avons constaté que cette nouvelle était fondée.

L’ASULF a adressé à la direction de cette équipe la lettre ci-jointe.


Québec, le 26 juillet 2006

Monsieur Réal BOURASSA
Président et chef de la direction
Club de basketball professionnel de Québec
2394, chemin Sainte-Foy
Québec G1V 1T2
N/Réf. : 5.23

Monsieur le Président,

J’ai reçu un courriel m’informant que l’équipe de basketball en formation à Québec allait s’appeler « Jumping Frogs ». Je présume que cette nouvelle est exacte et qu’il ne s’agit pas d’un tour d’un farceur.

Je m’adresse à vous, à titre personnel, mais aussi en ma qualité de président de l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française (ASULF). Ce groupement compte quelque 400 membres au Québec et en Ontario et se voue à la promotion d’une langue publique correcte. à cet effet, l’ASULF fait des suggestions constructives aux intéressés.

Il ne serait pas approprié, à mon avis, de donner un nom anglais à cette équipe de basketball. Une ville française comme Québec devrait avoir un club portant un nom français; il me semble que c’est normal. Québec a déjà eu un club de hockey avec un dénomination française, soit les Nordiques. On ne peut oublier les Remparts et autrefois les Citadelles. Montréal a un club professionnel de hockey dont le nom est les Canadiens, un club de football, les Alouettes; son équipe de basketball s’appelle Matrix. Je vous avoue que je ne connais pas la signification de ce dernier nom. Toutefois, à première vue, il se dit bien en français et probablement aussi en anglais et je ne crois pas qu’il soit péjoratif.

Par ailleurs, l’appellation « Jumping Frogs » me paraît originale parce qu’elle me fait penser aux « Flying Frenchmen », surnom donné aux Canadiens autrefois, et au « Rocket » pour désigner Maurice Richard. Cependant, celle appellation m’agace parce que le mot « frog » charrie tellement de mépris à l’endroit des francophones. Ce serait du masochisme pour les Québécois que de se dénommer ainsi. C’est pourquoi elle ne devrait pas être retenue. Je ne crois pas nécessaire devous suggérer une appellation particulière. Vous êtes sûrement en mesure d’en trouver une qui soit belle et expressive en plus d’être française.

Je vous prie de croire que cette expression d’opinion est faite dans un but constructif et non pour faire la leçon. En terminant, je vous souhaite du succès dans la mise sur pied de cette nouvelle équipe de basket.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

Le président,
Robert AUCLAIR

RA/ac
p. j. (dépliant)


ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN ET L’USAGE
DE LA LANGUE FRANçAISE (ASULF)

Personne morale constituée en 1986, sous le nom de Association des usagers de la langue française,
en vertu de la IIIe partie de la Loi sur les compagnies (chap. C-38)


Boîte postale 10 450 Québec G1V 4N1
Courriel : asulf@globetrotter.net
Site Internet : www.asulf.ca

(Le 12 août 2006)